Nous nous sentons, instrumentistes, chanteurs, chefs d’orchestre, subitement orphelins…

Il était bien sûr l’un des plus grands compositeurs des XXe et XXIe siècles.
Mais il était avant tout un homme dont la sincérité et l’humanisme s’exprimaient tout autant dans la vie qu’à travers ses œuvres.
Quel privilège et quel bonheur de l’avoir connu chez lui, à Cracovie, ou dans son arboretum à Lustawice, qu’il aimait tant, près de sa fondation dédiée à l’enseignement et aux jeunes musiciens…
de l’entendre expliquer, très simplement, qu’il voulait que sa musique ressemble à ces grands arbres, profondément enracinés, mais faisant toujours naître de nouvelles branches..

Quel privilège et quel bonheur de l’avoir accueilli à Prades, pour la première fois en 1994, pour son 60e anniversaire, et régulièrement depuis, autour de son œuvre de musique de chambre à laquelle il portait une affection particulière, ou comme juré de notre concours de composition. En St Michel de Cuxa, en St Pierre de Prades, à Céret, Marcevol, Corneilla, Mosset, en St Martin du Canigou… il nous a chaleureusement accompagnés à l’écoute de ses sextet, quatuor, divertimento, prélude, chaconne, choeurs…, comme il l’a fait lors de concerts donnés par le festival en hommage à Pablo Casals à Porto Rico, Séoul, Paris…
Il aura, comme les autre artistes légendaires qui ont participé au festival, marqué l’histoire de celui-là.
Quand la tristesse de ce jour sera passée, resteront dans nos cœurs et nos esprits ces couleurs et ces élans, ces sonorités quelquefois étranges mais toujours habitées et chaleureuses, ces rythmes extraordinaires et souvent inconnus, cette passion et cette nostalgie indissociables de ses origines.

Il était déjà programmé dans l’édition de cette 70e année, mais ses œuvres résonneront avec encore plus d’émotion sous la voûte de St Michel, y rejoignant les échos de tous les chefs d’œuvres joués depuis 1950.

Michel Lethiec, Directeur artistique du Festival Pablo Casals de Prades