La deuxième session pédagogique du Festival Pablo Casals affiche deux musiciens aux univers différents.

François Salque aime à penser (et le Festival Pablo Casals avec lui) que ces rencontres sont des invitations au voyage dans le monde des musiques improvisés, des musiques traditionnelles et une redécouverte des plus belles pages du répertoire classique au travers d’adaptations jubilatoires. Ainsi, le violoncelliste, habitué des scènes estivales du Festival de Prades retrouve en duo Samuel Strouk, le guitariste. Dans le giron des tournées scolaires, opus Mars 2014, le duo se donne à voir et à entendre dans les écoles du musique, collège et lycée du Conflent… et sur la scène de la salle Jean Cocteau du Cinéma Le Lido de Prades le jeudi 27 mars à 18h30. Billets disponibles au Cinéma Le Lido dès 18h.

Adobe Photoshop PDF

FRANCOIS SALQUE, Violoncelle

François Salque est un des représentants les plus loués de la prestigieuse école française du violoncelle. Son extraordinaire profondeur musicale, sa technique phénoménale et son éclectisme en ont fait une personnalité incontournable du monde du violoncelle et de la musique de chambre.

Ce diplômé de l’Université de Yale et du CNSM de Paris s’est produit dans plus de cinquante pays. En soliste, il a eu l’occasion de se produire avec des formations telles que l’Orchestre de la Radio de Munich, l’Orchestre de la Suisse Romande, l’Orchestre de Monte-Carlo, l’Orchestre de Chambre de Moscou, la Camerata de Saint-Pétersbourg, l’Ensemble Orchestral de Paris, le Baltic Chamber Orchestra ainsi que de nombreux orchestres français.

Ses disques en soliste et en musique de chambre en compagnie de Paul Meyer, Emmanuel Pahud, Eric Le Sage ou Alexandre Tharaud, ont été largement acclamés par la presse (Diapasons d’ Or de l’année, Chocs du Monde de la Musique, 10 de Répertoire, Prix de l’Académie Charles Cros, Victoires de la Musique, Palme d’Or de la BBC…). François Salque signe également sept disques remarqués avec le quatuor Ysaÿe dont il a été pendant cinq ans le violoncelliste.

Son engagement pour la musique de notre temps lui a valu de nombreuses dédicaces, notamment de Thierry Escaich, Nicolas Bacri, Krystof Maratka, Jean-François Zygel, Karol Beffa… Il est également à l’origine de plusieurs créations, mêlant inspirations contemporaines et musiques traditionnelles.

Très jeune, François Salque est primé dans les plus grands concours internationaux (Genève, Tchaikovsky, ARD-Munich, Rostropovitch, Rose…). « La sensibilité et la noblesse de son jeu » alliées à « un charisme et une virtuosité exceptionnelle » (Pierre Boulez) lui permettent de remporter pas moins de 10 premiers prix et autant de prix spéciaux. Il compte parmi ses maîtres, Janos Starker, Paul Tortelier, Philippe Muller et Michel Strauss.

François Salque se produira cette saison et la suivante dans des lieux tels que la Salle Pleyel, le Théâtre du Châtelet, la Cité de la Musique le Théâtre des Champs-Elysées, ainsi que sur plusieurs scènes en France mais également au Japon, en Suisse, en Russie et dans de très nombreux festivals et rencontres musicales en France. Il enseigne aujourd’hui au Conservatoire de Paris – CNSMDP.

SAMUEL STROUK, Guitare

Samuel Strouk se produit aujourd’hui dans le monde entier et auprès de grandes figures du jazz et de la «World Music ». Sa sensibilité, sa créativité et sa virtuosité lui ont valu de nombreuses collaborations dans des projets internationaux.

C’est au piano que Samuel Strouk débute la musique avant de s’orienter quelques années après vers la guitare. Diplômé avec mention spéciale du Conservatoire Supérieur de Paris C.N.R en guitare classique, et en musique de chambre du CNR de Montpellier, il quitte cet environnement pour s’investir entièrement dans les musiques actuelles, traditionnelles et improvisées.
Influencé depuis très longtemps par la musique de Django Reinhardt et la musique noire-américaine du bop au hip hop il n’aura de cesse de les jouer dans différents contextes, du trio au sextet.

Il est compositeur, arrangeur et interprète du disque « Carhabana » nominé aux victoires de la musique Cubaine « Cubadisco 2007 », album d’une fusion inédite entre le Jazz Cubain et le Jazz Manouche. Avec la participation de Frank Rubio (Grammy award Latin Jazz, Live at Village Vanguard dans le quartet du pianiste Chucho Valdes), Tomas Ramon Ortis (Grammy award Latin Jazz, Cubanismo), Rolando Luna (lauréat du Montreux Jazz festival 2007 en piano solo), il jouera ce disque en concert au Grand Casino de Genève et au Gran Teatro Amadeo Jordan de la Havane.

C’est après avoir travaillé avec François Theberge, Dominique Di Piazza, Pierre de Bethman, Serge Krief, Lionel Belmondo qu’il trouvera sa place au sein de Caravan Quartet, formation de jazz manouche avec laquelle il joue depuis 2001, (plus de 500 concerts et trois albums).
En tant que sideman, à partir de 2004, il part très régulièrement en tournée en France et à l’étranger (USA, Cuba, Pérou, Inde, Népal, Turquie Pakistan, Europe).
A 26 ans après avoir joué durant deux mois avec son trio à New York, il fait son premier concert en solo en 2007 à l’Auditorium des Beaux Arts de Lima (Pérou).
En 2008 il a collaboré à la réalisation de trois albums, (Debora Russ Ensemble – Harmonia Mundi, Mathias Levy Quintet et Caravan Quartet), et a participé à la création et l’enregistrement de plusieurs musiques de film et de documentaire pour Kraked Unit avec Loik Dury (Baby Love Lambert Wilson, Résistance France 2)

En 2009 il joue en Trio avec François Salque (violoncelle) et Vincent Peirani (accordéon) pour qui il écrit deux oeuvres de musique de chambre, dont un duo «Yiddish» qui figure sur le disque « EST » -Zig-Zag. Il écrit sur commande un quintet, pour quatuor à cordes et guitare, créé au festival des rencontres Franco-Américaine de musique de chambre.

En 2010 il créé et part en tournée avec son propre groupe SAMSMALA, il joue dans le quintet de Juan José Mosalini.

En 2011 il est l’invité en résidence de Columbia College à Chicago pour dispenser une semaine de Master Class pour laquelle il compose et arrange des oeuvres pour Big Band et Grand Ensemble à cordes. Il enregistre le disque de Betty Argo, l’EP de Sejalan avec Serena Fisseau, et crée le Gypsy-Népali trio avec lequel il se produit à Katmandou.

Il est aujourd’hui plus que jamais investi dans la création musicale, travaille à la réalisation de plusieurs disques dont le premier qu’il fera en son nom SAM SMALA fin 2012.
Samuel Strouk joue sur les cordes Luthier Music Corporation.

PROGRAMME :

Kristian SCHOTT, Csardas

Astor PIAZZOLLA, Café – 1930

Niccolo PAGANINIVariations sur une seule corde sur un thème de Rossini

Milena DOLINOVA / Krystof MARATKA, Csardas III

Pause

Maurice RAVELPièce en forme de habanera

Jocelyn MIENNIEL / Astor PIAZZOLLA, Seul tout seul / Armagedon

Improvisations sur des standards de Django REINHARDT & Thelonius MONK

SALQUE/STROUK/GRAPPELLI,  « Medley sur des thèmes roumains »