Hildegarde-FESNEAU

Hildegarde Fesneau est cinquième prix du concours Long-Thibaud-Crespin 2014, deuxième prix du concours Valsesia 2015, 1er prix du concours Ginette Neveu 2013.
Elle suivra l’enseignement d’Augustin Dumay dès septembre 2015 après avoir travaillé avec Boris Garlitsky, Alexis Galperine et Michael Hentz ainsi qu’en master classes avec Renaud Capuçon, Igor Ozim, Mihaela Martin. Hildegarde fait l’objet de plusieurs reportages au JT de TF1, France 3, M6, Direct 8, Mezzo. Elle est interviewée sur France Musique, France Inter, Radio Classique et est Jeune Talent du magazine Diapason n°633.

Hildegarde Fesneau s’est produite au Théâtre des Champs Élysées, salle Pleyel, salle Cortot, Salle Gaveau, au Royal Albert Hall et a joué en soliste sous la baguette de François-Xavier Roth, Pascal Rophé, Nicolas Krauze, Paul Kuentz, Franck Fontcouberte entre autres.

Elle bénéficie du soutien financier du groupe Safran et joue un violon Andrea Frandsen prêté gracieusement par le Mécénat Musical Société Générale.

Fabien-HYON

Fabien Hyon intègre en 2011 le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans la classe de Malcolm Walker. Il y bénéficie de l’expérience d’A. Le Bozec, S. Manoff, E. Cordoliani, O. Reboul, V. Vittoz, M. Höenig, J. Baechle, A. Garichot …

Il chante sous la direction de F. Bonizzoni, M. Guidarini, W. Doerner ou encore P. Le Fèvre au sein de plusieurs festivals et opéras (D’Tour Classique, Sinfonia en Périgord, Musica, Jeunes Talents, Scène Nationale de Châlons-en-Champagne, Théâtre du Châtelet, Théâtre Impérial de Compiègne, Philarmonie de Wroclaw en Pologne …)

Amoureux de la scène, son répertoire s‘étend du Baroque au Contemporain. A l’opéra (Il Viaggio a Reims, L’Incoronazione di Poppea, La Carmélite, Candide…), en oratorio (Die Schöpfung, Passion selon St Marc, Petite Messe Solennelle…) ou avec diverses formations de musique de chambre, il multiplie les rencontres musicales et humaines et partage sa passion du chant et des mots.

Ses projets à venir incluent les prises de rôles de Mr Haak dans Iliade l’amour (Betsy Jolas, Paris) et d’Obadjah dans Elias (Mendelssohn, Cannes).

Josquin-OTAL

Né en 1992, Josquin Otal débute le piano à l’âge de 7 ans. Il travaille avec Hervé Billaut et obtient sa médaille de piano avec les félicitations du jury. Il suivra ensuite les master-classes de Bruno Rigutto au conservatoire de Marseille.

En 2010, il entre au Conservatoire National Supérieur de Paris dans la classe de Denis Pascal. Au CNSMDP, il suivra des cours de musique de chambre et bénéficiera de l’enseignement de professeurs tels que Pierre Laurent Aimard, David Walter, Marc Coppey… Parallèlement, il se perfectionne au sein d’académies ou master-classes avec des musiciens tels que Peter Frankl, Arie Vardie, les membres du Quatuor Talich, Jean-Claude Pennetier.

Il se produit en musique de chambre et en récital en France et dans des festivals : Festival Chopin à Paris, Festival Jeunes Talents, Festival de l’Abbaye de Valmagne, Eglise St Sulpice, Festival de Nohant … En 2012, il est lauréat du Concours international de Rhodes. En 2014, il reçoit le troisième prix au Concours de Piano Campus, à Pontoise.

Bruno-Philippe

Formé par Raphaël Pidoux, Jérôme Pernoo et Claire Désert au Conservatoire de Paris, Bruno Philippe participe aux masterclasses de David Geringas, Steven Isserliss, Gary Hoffman, Pieter Wispelwey et Clemens Hagen au Mozarteum de Salzburg. Actuellement, il étudie à la Kronberg Academy avec Frans Helmerson.

En 2011, il remporte le Troisième Grand Prix et le Prix du meilleur récital au Concours international André Navarra. En 2014, il reçoit le prix Nicolas Firmenich au festival de Verbier puis remporte le 3e prix et Prix du Public au Concours de l’ARD de Munich.

Il est invité à se produire à la Kammersaal de la Philharmonie de Berlin, à la Cité de la Musique et la Salle Pleyel à Paris, à la Halle aux Grains à Toulouse et à jouer avec le Bayerische Rundfunk, le Münchener Kammerorchestrer ou l’Orchestre National du Capitole de Toulouse. Il se produit aussi dans de nombreux festivals : Prades, Folle Journée de Nantes, Deauville, Aix-en-Provence, Radio France à Montpellier, Roque d’Anthéron, Cello Biennale d’Amsterdam…

Son premier disque récital (Schumann/Brahms) avec Tanguy de Williencourt sortira en 2015 sur le label Evidence Classics/Distribution Harmonia Mundi.

Nathanael-TAVERNIER

Après son cursus de Master à la HEM de Genève auprès de Gilles CACHEMAILLE, Nathanaël TAVERNIER a intégré les Jeunes voix du Rhin. Il y découvre les rôles comiques, et le bel canto.

Il participe aux Masterclasses de Helmut DEUTSCH, Lionel SARRAZIN, Alain GARICHOT, Christian IMMLER et Sylvie VALAYRE.Lauréat du concours Paris Opera Competition, la Mélodie et les Lieder lui sont un domaine de prédilection.

Sur scène il a notamment interprété : Sarastro, Frère Laurent, Naroumov dans « la Dame de Pique », Don Alfonso, le Génie du Froid, Geronimo, Black Bob, Simone dans « Gianni Schicchi » ou encore dans « l’Orfeo » de MONTEVERDI sous la direction de Gabriel GARRIDO.

Il a créé le rôle-titre « JOB » de Léo COLLIN, avec orchestre et électronique. On le retrouvera la saison prochaine dans des productions de Robert CARSEN, Marko LETONJA, et Christophe GAYRAL.

En concert, on a pu l’entendre dans les répertoires Baroque et Contemporain, mais aussi en oratorio, et la Petite Messe Solennelle de ROSSINI, le Requiem de MOZART, le Stabat Mater de HAYDN, la Messe en Ré de DVORAK ou Pulcinella de STRAVINSKI.

Nathanaël est issu de la Maîtrise de la Loire. Il est titulaire d’une Licence d’Ethnomusicologie.

pauline-TEIXIER

Après des études de violon, Pauline TEXIER obtient une licence de musicologie puis le Prix de Chant du Conservatoire de Poitiers. Elle entre ensuite au CNSM de Paris dans la classe de Valérie Guillorit où elle obtient le Prix de Chant en 2015. Elle intègre l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris en Septembre 2015.

Remarquée au concours de chant de Vivonne, elle est invitée à donner un récital de mélodie française à Bodø (Norvège).

Elle chante ensuite les rôles de Daisy (Lady be Good de Gershwin) à Poitiers et La Belle Jeune Dame dans la création française de Memnon de Vojtĕch Saudek au Centre culturel Tchèque de Paris. Elle interprète les rôles de la Baronne de Gondremark (La Vie Parisienne) au Théâtre Royal de Marrakech, Parthœnis (La Belle Hélène) et Diane (Orphée aux Enfers) mis en scènes par Yves Coudray, Lucy (Le Téléphone de Menotti) à Poitiers, Serpetta (La Finta Giardiniera) au CNSM de Paris, Zelmira (Armida de Haydn) au Festival Kvarner de Opatija (Croatie), Clara (Adolphe et Clara de Dalayrac) au festival Talleyrand du Château de Valençay, Corinna (Il Viaggio a Reims) au CNSM de Paris.

Elle chante dans les Bachianas Brasileiras de Villa Lobos aux côtés de l’Orchestre de Violoncelles de Lyon lors du Festival Vox Musica.

Catherine-TROTTMANN

Diplômée du CNSMDP en 2014, Catherine TROTTMANN est très tôt remarquée pour la richesse de son timbre et son investissement scénique.

Elle remporte le premier prix au concours de l’UPMDF en 2011, ainsi que le prix des Amitiés lyriques. En 2013, elle obtient le second prix et le prix de l’ADAMI au Forum Lyrique d’Arles.

Sa personnalité dramatique la porte surtout vers l’opéra, et elle a notamment interprété le rôle-titre de L’Enfant et les sortilèges de Ravel, Siebel dans Faust de Gounod, Ramiro dans La Finta Giardiniera de Mozart, Zweite Knabe dans Die Zauberflöte, Das Stubenmädchen dans Reigen de Boesmans, ainsi que Hänsel, dans Hänsel und Gretel de Humperdinck à l’opéra de Metz.

Elle incarne ensuite la Rose dans Le Petit Prince de Michaël Levinas à l’Opéra de Lausanne, au Grand Théâtre de Genève, à l’Opéra de Lille, ainsi qu’au Théâtre du Châtelet.

En 2014 elle s’est produite au Palais Garnier pour la création française d’Illusions perdues de Leonid Desyatnikov avec le ballet du théâtre Bolchoï.

Membre de la troupe du Wiener Staatsoper pour la saison 2014/2015,  elle chante notamment les rôles de Flora dans Traviata et Erster Knappe dans Parsifal.

Amaury-VIDUVIER

2ème Prix du Concours Debussy, Amaury VIDUVIER est résident à la fondation Singer Polignac depuis 2014. Fils de clarinettiste, il aborde la clarinette à huit ans, remporte son premier concours à douze et reçoit en 2008 le premier grand prix du concours européen de musique en Picardie.

Après de brillantes études au CRR de Paris dans la classe de Richard Vieille et Franck Amet où il obtiendra un premier prix de perfectionnement, Amaury est reçu en 2010 – à 19 ans – premier nommé au CNSM de Paris dans la classe de Pascal Moragues et Jean‐François Verdier.

Il intègre 3 ans plus tard les rangs de l’Orchestre de la Garde Républicaine.

Les succès s’enchaînent, il remporte en 2012 le concours « Yamaha Young Foundation of Europe » et sera dès lors l’invité de nombreux festivals (Messiaen, festival de Pâques et Août musical de Deauville, Pablo Casals de Prades, festival de Pont-Croix, Jeunes Talents ou encore festival de la Vézère, etc.). Ce sera pour lui l’occasion de se produire aux côtés d’artistes renommés tels Antoine Tamestit, Amaury Coeytaux, Guillaume Vincent, Adrien La Marca, Jérôme Ducros, etc.

Amaury fonde en 2014 l’ensemble Ouranos et franchit une nouvelle étape en avril 2014 en décrochant le 2ème prix du prestigieux Concours International Debussy à Paris.