11120903_10206806803833511_23040603_n

Le clarinettiste, compositeur et chef d’orchestre Jörg Widmann est l’un des artistes les plus polyvalents et curieux de sa génération. Durant les saisons 2014/15 il se produit comme soliste avec la Staatskapelle de Berlin, la Philharmonie de Hambourg, l’Orchestre Symphonique de Bamberg, l’Orchetre Symphonique de la SWR de Baden-Baden et Freiburg, l’Orchestre Gürzenich de Cologne, la Philharmonie de Helsinki et l’Orchestre Symphonique Allemand de Berlin. Le Cleveland Orchestra et Franz Welser-Möst ont mis la musique de Widmann au centre de leur grande tournée européenne, et la Philharmonie de Berlin sous la baguette de Sir Simon Rattle donnera en première mondiale son 1er Concerto pour piano avec Yefim Bronfman en soliste. Dans sa qualité de compositeur en résidence, Jörg Widmann poursuivra son étroite collaboration avec les Bamberger Symphoniker.

En tant que chambriste, il se produira au Ultraschall-Festival Berlin, au Wigmore Hall London, à la Tonhalle Zürich, à l’Opéra National de Paris, à la Laeiszhalle Hamburg, au Concertgebouw Amsterdam, au Konzerthaus Wien, au Toppan Hall Tokyo et au Lincoln Center de New York et d’éminents solistes et ensembles tels que András Schiff, Elisabeth Leonskaja, Tabea Zimmermann, Carolin Widmann, Daniel Barenboim et le Quatuor Hagen se joindront à lui.

Tout en gardant son rôle de Premier Chef Invité du Irish Chamber Orchestra, Jörg Widmann élargit constamment ses activités de chef d’orchestre, cette saison notamment avec le London Chamber Orchestra.

Jörg Widmann a étudié la clarinette avec Gerd Starke et Charles Neidich et joue régulièrement avec les grands orchestres du monde et des chefs tels que Christoph von Dohnányi, Sylvain Cambreling, Christoph Eschenbach, Kent Nagano et Franz Welser-Möst. La Musik für Klarinette und Orchester (1999) de Wolfgang Rihm et le Cantus (2006) d’Aribert Reimann ont été écrits pour lui et lui sont dédiés.

Jörg Widmann a succédé à Karl Leister comme professeur de clarinette à la Hochschule für Musik de Freiburg où il occupe également un poste de professeurs de composition.

Il a étudié la composition auprès de Kay Westermann, Wilfried Hiller et Wolfgang Rihm. Ses œuvres ont obtenu de nombreux prix parmi lesquels, le Belmont Award for Contemporary Music de la Fondation Forberg Schneider en 1999, le Schneider-Schott Music Award et le Prix Paul Hindemith en 2002, le Prix Arnold Schoenberg par le Centre Arnold Schoenberg de Vienne et l’Orchestre Symphonique Allemand de Berlin en 2004 et le prestigieux Prix Elise L. Stoeger de la Société de Musique de Chambre du Lincoln Center. En 2003, il reçoit un prix d’encouragement de la Ernst von Siemens Music Foundation et un Prix d’honneur du Festival d’Opéra de Munich. Son opéra Das Gesicht im Spiegel a été sélectionné par un jury d’experts du magazine Opernwelt comme la plus importante première mondiale de la saison 2003/2004. En 2006 il reçoit le prix de composition de l’Orchestre Symphonique de la SWR Baden-Baden et Freiburg et le prix de composition de l’Académie Claudio Abbado de la Philharmonie de Berlin. Les quatuors à cordes de Jörg Widmann : I Streichquartett (1997), II Choralquartett (2003/2006), III Jagdquartett (2003), IV Streichquartett (2005) et Versuch über die Fuge (5ème quatuor à cordes, avec soprano) sont désormais solidement ancrés dans le répertoire de la musique de chambre.

Jörg Widmann a composé une trilogie pour grand orchestre basée sur le principe de la transposition de formes vocales à l’écriture orchestrale. Elle comprend les trois parties Lied, Chor et Messe. Ses dernières années, plusieurs de ses œuvres ont été données en première mondiale : Labyrinthe pour orchestre par l’Orchestre Symphonique Allemand de Berlin (2005), Armonica par l’Orchestre Philharmonique de Vienne dirigé par Pierre Boulez (2007), le Concerto pour violon par Chistian Tetzlaff et la Junge Deusche Philharmonie, Antiphon avec le hr-Sifonieorchester sous la baguette de Paavo Järvi, le cycle pour piano « 11 Humoresques », commandé pour Yefim Bronfman par le Carnegie Hall New York et Con brio interprété par l’Orchestre Symphonique de la Radio Bavaroise et Mariss Jansons (tous en 2008).

2008 a vu la première mondiale à Berlin de Dubainische Tänze, fruit de deux mois passés à Dubaï la même année. Ce projet était soutenu par le Siemens Arts Program et l’Institut Goethe.

Am Anfang, un mélange d’installation artistique et d’opéra, d’Anselm Kiefer et Jörg Widmann a eu sa première en juillet 2009 dans le cadre du 20ème anniversaire de l’Opéra Bastille, où le compositeur s’est produit comme clarinettiste et a fait ses débuts de chef d’orchestre. La première américaine du Concerto pour flûte Flûte en suite, a eu lieu en 2011 avec le Cleveland Orchestra et Franz Welser-Möst, suivie en 2012/13 par celle en Europe avec la Philharmonie de Berlin et Sir Rimon Rattle. Également en 2011, le Festival Auftakt a mis au programme des œuvres de Widmann exécutées par le hr-Sinfonieorchester et Paavo Järvi.

Jörg Widmann et professeur au Wissenschaftskolleg de Berlin et membre à part entière de l’Académie des Beaux-Arts de Bavière, et – depuis 2007 – de l’Académie Libre des Arts de Hambourg et de l’Académie des Arts du spectacle d’Allemagne. Il vit et travaille à Freiburg et Munich.