Les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets. En 1945, Pablo Casals sensibilise l’opinion et les dirigeants publics qu’une menace existe toujours en Espagne, bien que la paix soit revenue en Europe après la chute du régime Nazi. Après s’être emmuré dans un silence parfait contestataire, Casals crée le Festival Bach en 1950, un événement médiatique et idéologique, en lui donnant des gages que beaucoup devinaient : d’ouverture, de tolérance, de rassemblement et de paix. Tout est dit. Le Maître en choisit le modèle : Bach. Pablo Casals met son archet dans un engrenage au nom de la Paix, de l’humanité, de la modernité et de la tolérance, entouré de ses amis musiciens à qu’il sommera de ne jamais faire de concessions aux idées de l’obscurantisme. En dessinant un programme autour de ce thème fédérateur, Michel Lethiec, Directeur Artistique du Festival, en premier de cordée, suivi par une cinquantaine de musiciens, de conférenciers tels que Hubert Reeves, Frédéric Lodéon ou encore Ivry Gitlis, dotent à l’édition 2018 son âme de 1950 et l’aura de son bienfaiteur.

Retrouvez l’intégralité du programme  2018 en cliquant sur l’image ci-dessous :