slider concours

Une des principales vocations du Festival Pablo Casals est de promouvoir de nouveaux talents, de faire vivre la musique et d’animer le monde de la création contemporaine. Depuis la création en 2005 du Concours International de Composition Pablo Casals, plus de 500 compositeurs du monde entier (Europe, Corée du Sud, Etats-Unis, Chine, Amérique du Sud…) ont proposé une œuvre inédite, écrite pour une formation du trio au sextuor. En hommage au Maître violoncelliste Pablo Casals, les membres du jury ont souhaité que le violoncelle soit instrument obligé.

L’été prochain se tiendra à Prades le 7ème Concours International de Composition. Les compositeurs du monde entier s’y affronteront dans une joute musicale… Le lauréat aura son nom associé in aeternum à celui de Casals. C’est le deuxième événement de l’année 2017 avec l’édition estivale du Festival Pablo Casals. Lors de cette dernière, une œuvre sera récompensée par un jury de professionnels et son compositeur se verra remettre le diplôme d’intronisation dans le circuit restreint des primés de Concours Internationaux de Composition. Le Festival Pablo Casals lui commandera ensuite une deuxième œuvre, avec violoncelle obligé, qui sera jouée lors du Festival 2018. Qui succèdera à l’italien Filippo Zapponi, récompensée en 2015 ?

C’est le coréen Sang In Lee qui s’est distingué et a remporté le Concours de Composition du Festival Pablo Casals 2017 avec « La petite phrase de Vinteuil »

Sang-In LEE est né en 1984 à Séoul, en Corée du Sud. Il étudie la composition à l’Université Nationale d’Art de Corée (K-ARTS/KNUA), auprès de Seong-Ho HWANG, où il obtient une licence de composition. De 2006 à 2008, il est mobilisé dans l’orchestre d’armée marine (R.O.K. Navy Band), en tant que pianiste et arrangeur. En 2009, Il obtient le Prix du jeune compositeur décerné par l’association des compositeurs coréen.

A partir de 2011, il poursuit ses études en France. Il étudie l’écriture au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (CNSMDP), où il obtient ses prix d’harmonie, de contrepoint, de fugue et forme et d’orchestration dans les classes de Cyrille LEHN, Jean- Baptiste COURTOIS, Thierry ESCAICH, David LESZCZYNSKI, et Marc-André DALBAVIE, ainsi le Prix de fugue Marcel DAUTREMER. En 2015, sa pièce pour orchestre d’harmonie « Suite Coréenne » est sélectionnée au concours international de composition Coups de Vents.