adminfestival

About adminfestival

This author has not yet filled in any details.
So far adminfestival has created 103 blog entries.

ACTUS

LUNDI 25 JUILLET SUR RADIO CLASSIQUE !

C’est l’été ! C’est l’été sur Radio Classique et c’est l’ouverture de la 64ème édition du Festival Pablo Casals ! Lundi 25 juillet, large focus sur le Festival Pablo Casals dans l’émission de Jean-Michel Dhuez à partir de 11h sur les ondes de Radio Classique.

LES RÉVÉLATIONS CLASSIQUES DE L’ADAMI | MERCREDI 3 AOÛT – 17H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Les Révélations Classiques de l’Adami », le 3 août 2016 à 17h

Organisée de façon désormais rituelle le 3 août, en l’Église de Catllar, dans le cadre du Festival Pablo Casals, la présentation officielle de la sélection Adami de l’année remporte un succès croissant et est le symbole d’une belle relation artistique et amicale.
Nous partons toujours avec curiosité et bonheur à la découverte des jeunes interprètes choisis par Sonia Nighogossian et Françoise Petro. Composée de huit jeunes musiciens, la sélection se partage systématiquement entre quatre chanteurs et quatre instrumentistes, chacun se présentant dans un court programme d’une quinzaine de minutes environ.

Camille SAINT-SAËNS Sonate op. 166 en ré majeur, 2ème mouvement

Heinz HOLLIGER Sonate pour hautbois solo, 2ème mouvement

Philibert Perrine, hautbois

Ambroise THOMAS Hamlet, air d’Hamlet « O vin dissipe la tristesse »

Gaetano DONIZETTI Lucia di Lammermoor, air d’Enrico « Cruda funsta smania »

Jérôme Boutillier, baryton

Gaspar CASSADO Final de la suite pour violoncelle seul

Alexandre GLAZUNOV Chant du ménestrel

Justine Métral, violoncelle

Jacques OFFENBACH Les contes d’Hoffman, air de Niklausse « Vois sous l’archet frémissant »

Piotr Illich TCHAIKOVSKY La Dame du Pique, Paulina « Da Vsopmuniela »

Eva Zaïcik, mezzo-soprano

Claude DEBUSSY La danse de Puck

Richard WAGNER / Franz LISZT La mort d’Isolde

Tanguy de Williencourt, piano

Vincenzo BELLINI Bianca et Fernando, air de Fernando « A tanto duol »

Francesco Paola TOSTI Mélodie « L’alba separa delle luce l’ombra »

François-Adrien BOIELDIEU Les voitures versées, air « jeune beauté légère »

Blaise Rantoanina, ténor

Camille SAINT-SAËNS Introduction et rondo capriccioso

Robert SCHUMANN Intermezzo de la sonate FAE, sonate n° 3

Anna Göckel, violon

Charles GOUNOD Les pêcheurs de Perles. Air de Leïla « Comme autrefois »

Gioachino ROSSINI Il Signor Bruschino, air de Sofia, « Ah ! voi condur volete »

Marie Perbost, soprano

Final pour tous les artistes

Johannes STRAUSS La chauve-souris (arrangement Emmanuel Normand)

Accompagnement au piano : Emmanuel Normand

17 H | EGLISE DE CATLLAR

« LES REVELATIONS CLASSIQUES DE L’ADAMI » 

Les Révélations Classiques de l’Adami interprètent les grands maîtres du répertoire :
Bach, Bizet, Debussy, Gounod, Haendel, Mozart, Puccini,
Schubert, Schumann, Rossini, Ravel, Tchaïkovski…
Fondée et administrée depuis 60 ans par des artistes-interprètes,
l’Adami fait progresser leurs droits en France et dans le monde. Elle est
partenaire du Festival Pablo Casals.
Rendez-vous attendu du public et des professionnels, le Festival
Pablo Casals de Prades accueille chaque année le concert de la
nouvelle promotion des Révélations Classiques de l’Adami :
huit jeunes artistes lyriques et instrumentistes que l’Association
artistique de l’Adami accompagne sur le devant de la scène en leur
permettant de se produire dans des festivals et des salles prestigieuses.
Un DVD promotionnel est enregistré à cette occasion, véritable carte de
visite vidéo indispensable à toute promotion pour ces jeunes artistes.

 Les Révélations Classiques de l’Adami
Cliquez pour réserver

ADAMI

Inclure dans un PASS

JÉRÔME BOUTILLIER, BARYTON

D’abord pianiste, Jérôme Boutillier effectue une formation musicale complète aux CRR de Rueil-Malmaison et de Boulogne-Billancourt : 1er prix de piano, formation musicale, musique de chambre et accompagnement ; puis DE de professeur de piano en 2008 au CEFEDEM Bourgogne. Fort d’une expérience pianistique acquise en master-classes et concours internationaux, il se tourne progressivement vers l’accompagnement vocal pour finalement débuter le chant lyrique en 2008.En septembre 2011, il est admis au PSPBB dans la classe de Blandine de Saint-Sauveur puis d’Anne Constantin où il obtient le DNSPM de Chant Lyrique en juin 2014. Ces études supérieures furent l’occasion pour lui d’explorer le répertoire, et de travailler en scène et en master-classes avec des artistes reconnus (Dalton Baldwin, Laurence Dale, José van Dam…).
C’est ainsi qu’en mars 2014 il interpréta le rôle-titre de Figaro dans Le Barbier de Séville mis en scène par Alain Garichot, ou Escamillo dans Carmen de Bizet à la Salle Ravel de Levallois, mis en scène par Diane Chèvre-Clément et accompagné par le Jeune Orchestre Symphonique Maurice Ravel dirigé par Vincent Renaud.
Il chantera Don Sanche dans « Le Cid ou Chimène » d’Antonio Sacchini en 2017, dans une coproduction de l’ARCAL et du CMBV, avec le Concert de la Loge Olympique dirigé par Julien Chauvin; création en Île-de-France et tournée dans toute la France. On l’apercevra également en Escamillo au Grand Théâtre de Cahors et à la Halle aux Grains de Toulouse en septembre et octobre 2016. Depuis octobre 2014, Jérôme Boutillier est représenté par l’agence artistique OIA Brentano.

ANNA GÖCKEL, VIOLON

Anna Göckel découvre le violon à Marseille, avant d’étudier au Conservatoire de Paris avec Jean-Jacques Kantorow, puis aux Pays-Bas avec Boris Belkin. Elle se passionne pour la musique de chambre, travaille avec le Quatuor Ysaÿe et rencontre Menahem Pressler, Ferenc Rados, Jean-Claude Pennetier, Donald Weilerstein, Maxim Vengerov, Hatto Beyerle. Elle se perfectionne actuellement auprès de David Grimal à Saarbrücken.

Elle remporte à 21 ans le Concours de l’ARD de Munich au sein du Trio Karénine, et se produit au Wigmore Hall de Londres, au Victoria Hall à Genève, à la Herkulessaal à Munich, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris. Anna a joué en soliste avec l’OSLP, le Neue Westfalen Philharmonie et l’orchestre de la Bayerische Rundfunk. Elle est invitée à l’Académie Ozawa et en 2016 au Steans Music Institute du Festival de Ravinia (USA).

Anna Göckel joue sur un Stradivarius de 1734, grâce au soutien de l’Atelier Cels et de la Karolina Blaberg Stiftung.

JUSTINE MÉTRAL, VIOLONCELLE

Révélation Adami 2016, artiste résidente à la Chapelle Reine Elisabeth auprès de Gary Hoffman depuis mars 2016, Justine est une jeune violoncelliste de 20 ans, diplômée du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris en Juin 2015. Elle commence le Violoncelle à cinq ans au Centre Musical de la ville de Meylan, elle poursuit ses études musicales au CNR de Chambéry en Violoncelle et en Piano au CNR de Grenoble. En 2008, elle obtient son Diplôme d’Etudes Musicales dans le cadre de l’Arc Alpin (DEM), puis bénéficie de l’enseignement de Philippe Muller et Raphaël Pidoux, au CNSMDP qu’elle intègre à 14 ans. Elle reçoit régulièrement les conseils de Raphaël Merlin, violoncelliste du quatuor Ebène. Depuis son plus jeune âge, Justine participe à des Académies Internationales de Musique qui lui ont permis de travailler avec de grandes personnalités tels que : Gary Hoffman, Frans Helmerson, Gauthier Capuçon, Cyrille Lacrouts, François Salque, Jens Peter-Maintz, Arto Noras et Christian Poltera. En Solo et en musique de chambre, Justine se produit régulièrement en France et à travers l’Europe : au festival de Radio France de Montpellier, au « MozartFest » de Würzburg, « Au Printemps de Alizées » à Essaouira, au Festival Pablo Casals, à la Ferme de Villefavard lors du festival du Haut-Limousin, « Au rendez-vous de Rochebonne » organisé par Hervé Billaut , « Le Printemps de L’Escaut » à Valenciennes, « Violoncelle en Seine » organisé par Raphael Pidoux, au festival off des « Vacances de Monsieur Haydn » organisé par Jérôme Pernoo. Elle s’est produite à la remise du « Prix des neiges » décerné à Renaud et Gauthier Capuçon par la ville de Chambéry ainsi qu’aux Rencontres Artistiques de Bel Air, à l’Académie Musique à Flaine, au « Musée en Musique de Grenoble » et dans le cadre de « La leçon de Piano de Jean François Zygel ». Elle donne des concerts à la MC2 de Grenoble, à l’auditorium de Lyon, à la Cité de la Musique, ainsi que dans la grande salle de la Philharmonie de Paris et son parcours l’amène à jouer en Lituanie, Autriche, Suisse, Italie…
Justine a joué Messagesquisses de Boulez à la cité de la musique aux côtés d’Eric-Maria Couturier dans le cadre des week-end « Turbulences » de l’ensemble Intercontemporain en fevrier 2013. Elle est régulièrement invitée à jouer dans l’ensemble de violoncelles de François Salque. Elle s’est produite également à l’Espace Malraux en 2014 aux cotés de Gauthier Capuçon, Raphael Pidoux et Jérôme Ducros.
Justine est la violoncelliste du Trio Metral, trio familial formé avec ses frères Victor, pianiste et Joseph, violoniste, tous deux diplomés du CNSMDP dans les classes respectives de Michel Dalberto et Olivier Charlier. Ils obtiennent la licence de musique de chambre dans la classe de Claire Desert, Ami Flammer et Yovan Markovitch en 2013 et rentrent à l’unanimité en master de musique de chambre en fevrier 2015 dans la classe de François Salque. Le Trio Metral a reçu l’enseignement de Mehnaem Pressler, Renaud Capuçon, Peter Crooper, Heime Muller, et suit régulièrement les sessions de l’ECMA qui les ont amenés à rencontrer Hatto Bayerle, Johannes Meissl, Shmuel Askenasi, Ferenc Rados et Avo Kouyoumdjian. Depuis deux ans, ils reçoivent les conseils du Quatuor Isaÿe lors de l’académie de Musique à Flaine. Ils suivent la formation ProQuartet depuis janvier 2016. Justine a joué le Chant des Oiseaux de Pau Casals au concert de clôture du Festival Pablo Casals 2012 à l’Abbaye de St Michel de Cuxa accompagnée d’Olivier Charlier, Kyoko Takezawa, Hartmut Rohde, Bruno Pasquier, Boris Andrianov et Yvan Chiffoleau.
Justine joue actuellement un violoncelle Franck Ravatin, prété par la Caisse d’Epargne Rhone-Alpes à l’initiative de l’association « Talent et Violoncelle ».

MARIE PERBOST, SOPRANO

Encouragée dès son plus jeune âge par sa mère chanteuse, Marie Perbost entre à la Maîtrise de Radio France où elle se formera auprès des plus grands chefs (Kurt Masur, Myung Wung Chung…) et fera de nombreux concerts, aussi bien en France qu’à l’étranger. Reçue au Conservatoire National Supérieur de Paris, elle découvre auprès d’Alain Buet les subtilités du métier d’artiste.
Marie se passionne pour le riche répertoire du Lied et de la mélodie auprès de l’inspirante Anne le Bozec. Coup de cœur amical et musical, la pianiste Joséphine Ambroselli deviendra sa partenaire privilégiée dans cette aventure artistique. Elles sont récompensées par le Grand Prix du concours international Nadia et Lili Boulanger en 2015, sont lauréates du Concours international « Les Saisons de la Voix » de Gordes en 2014 et obtiennent le prix spécial des « Amis du Lied » au concours international de Lied de Enschede (Pays-Bas) en 2013.
Chanteuse et comédienne, c’est avec un égal bonheur qu’elle aborde l’opéra et a joué en scène différents rôles parmi lesquels Blanche de la Force dans Le dialogue des carmélites de Poulenc ou Despina dans Cosi fan tutte de Mozart. Elle a été récompensée lors du concours d’Opéra Grand Avignon par le prix du « Centre Français de Promotion Lyrique », décerné par Raymond Duffaut. Elle porte le répertoire de l’opérette dans son cœur et adore le défendre sur scène ! Elle est Révélation Lyrique de l’Adami 2016.

De grands chefs actuels lui confient des parties solistes parmi lesquels Lionel Saw dans les Neues Liebeslieder Walzer de Brahms donnés à la Philharmonie de Paris, Emmanuelle Haïm aux Invalides ou Philippe Pierlot dans la Passion selon Saint Jean de Bach à Notre Dame de Paris. Elle également l’invitée des Folles journées de Nantes, du festival de Froville, de La Cha-pelle royale de Versailles, de la Péniche Opéra…

Elle s’attache à être une chanteuse polyvalente, capable d’interpréter des répertoires très variés. Nouveau défi: elle est Soprano solo et membre fondateur de l’Ensemble 101, collectif de théâtre musical contemporain a cappella qui a pour vocation d’interpréter la musique composée par Mike Salomon. Déjantés, drôles et hors-normes, découvrez-les sur www.ensemble101.fr/ ! Depuis 2012, Marie est bénéficiaire d’une bourse de la Fondation l’Or du Rhin (Fondation de France).

PHILIBERT PERRINE, HAUTBOIS

Philibert Perrine intègre en 2011 le CNSM de Paris, dans la classe de Jacques Tys, David Walter et Frédéric Tardy.
Durant son cursus, il participe à des orchestres de jeunes tels que le Gustav Mahler Young Orchester, l’orchestre du festival du Schleswig-Holstein. Ces expériences lui ont permis de se produire dans des salles prestigieuses telles que le Concertgebouw d’Amsterdam, le Royal Albert Hall, la Salle Pleyel, le Salzburger Festspiele, sous la baguette de chefs tels que Philippe Jordan, Susanna Mälkki, Matthias Pintscher..
Il participe à de nombreux festivals (Festival de Deauville, Jeunes Talents, Flâneries de Reims…) et concerts de musique de chambre en différentes formations, notamment avec l’Ensemble Ouranos avec lequel il est en résidence à la Fondation Singer-Polignac, et est invité à jouer avec des ensembles tels que l’Opéra de Paris, l’Orchestre de Paris, l’Ensemble Intercontemporain, l’Orchestre de Chambre de Paris, l’Opéra de Lyon, l’Ensemble Les Dissonances…
Finaliste du Concours International du Printemps de Prague en 2014, il remporte la même année le 1er prix du Concours International de hautbois Crusell, puis obtient en 2015 le troisième prix du prestigieux Concours international de hautbois de la Fondation Sony Japon, ainsi que le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre contemporaine. En 2016, il remporte le troisième prix et le prix de la meilleure interprétation de l’oeuvre contemporaine du Concours international de hautbois de Muri. Ces succès lui donnent l’occasion d’interpréter les principaux concertos du répertoire du hautbois (Mozart, Strauss, Bach…) avec des orchestres tels que le Prague Chamber Orchestra, le Gunma Symphony Orchestra, the Jousia Ensemble, l’Argovia philarmonic… En 2015, il intègre l’Orchestre de l’Opéra de Paris en tant que hautbois co-soliste.

BLAISE RANTOANINA, TÉNOR

Blaise Rantoanina est un ténor malgache. C’est à l’église qu’il découvre le chant et qu’il décide alors d’y consacrer sa carrière.
En 2008, il débute le chant lyrique avec la Soprano Malagasy Holy Razafindrazaka. Encouragé par ses professeurs, il décide de poursuivre ses études en France et intègre en 2010 le Conservatoire Francis Poulenc dans la classe de Pierre Catala.

Après l’obtention du Diplôme d’Etude Musical en 2012, il est reçu au Conservatoire National Supérieur de Paris où il poursuit ses études en Master dans la classe de Maarten Koningsberger.
Il est également diplômé de chant grégorien de l’école du chœur grégorien de Paris et participe depuis 2010 à de nombreuses productions à travers le monde.

On a pu notamment l’entendre cet hiver sous la baguette d’Adrien Perruchon à l’auditorium de Poitiers, dans son répertoire de prédilection, le bel canto (Nemorino) et l’opéra comique Candide de Bernstein.
Cet été, on pourra l’entendre dans le rôle du deuxième sorcier et du marin dans Didon et Enée de Purcell avec le Palais Royal.

En mars 2017, il incarnera Paolino dans il matrimonio segreto de Domenico Cimarosa, dans une mise en scène de Cécile Rousset et de Julien Lubek.

TANGUY DE WILLIENCOURT, PIANO

Musicien complet, Tanguy de Williencourt est à la fois un remarquable soliste et un pianiste recherché en musique de chambre.
Formé par Roger Muraro, Jean-Frédéric Neuburger et Claire Désert, il obtient au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris ses Masters de piano, d’accompagnement et de direction de chant mention très bien à l’unanimité.

Les conseils qu’il reçoit par ailleurs de Maria João Pires, Christoph Eschenbach et Paul Badura-Skoda le marquent particulièrement.

Lauréat de la fondation Banque Populaire, ses concerts en soliste ou en musique de chambre le font jouer salle Gaveau à Paris, au Alti Hall à Kyoto, à la Philharmonie de Saint-Pétersbourg ou à la Kammersaal de la Philharmonie de Berlin. Il est invité par les festivals Chopin à Nohant, Piano à Lyon, La Folle Journée de Nantes, La Roque d’Anthéron, et est accueilli sur les ondes de France Musique, de la BBC et du Bayerischer Rundfunk.

Son premier disque en compagnie du violoncelliste Bruno Philippe, consacré à Brahms et Schumann, est sorti en 2015 chez Evidence Classics.

EVA ZAÏCIK, MEZZO SOPRANO

Révélation lyrique de l’ADAMI 2016, la mezzo-soprano Eva Zaïcik obtient cette même année un Master de chant mention TB à l’unanimité, au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle y suit l’enseignement d’Elène Golgevit, tout en se perfectionnant auprès de grands maitres tels Anne Le Bozec, Margreet Hönig, Janina Baechle, Kenneth Weiss ou Réné Jacobs…

Sa grande sensibilité et ses goûts musicaux éclectiques la mènent à partir à la rencontre de toutes les formes d’expression que lui offre le répertoire vocal. Elle collabore ainsi avec de nombreux ensembles de musique ancienne tels que Le Poème Harmonique, Le Concert Spirituel, l’Ensemble Pygmalion, Les Traversées Baroques ou le Taylor Consort, tout en restant proche de la création contemporaine (elle a notamment été Nelly dans la création de Betsy Jolas, Iliade l’Amour en 2016) et crée plusieurs oeuvres du compositeur Vincent Bouchot.

Attentive au dialogue des cultures, elle était l’invitée du Festival Européen d’Aix en Provence, du Festival d’Avignon et de la Fondation Royaumont, pour participer au projet Oraciòn, unissant musiciens Orientaux et Occidentaux. Elle crée à cette occasion une pièce d’Ahmed Essyad, composée pour elle et le Quatuor Tana.

Lors de ses études de chant à la Maîtrise de Notre Dame de Paris, elle co-fonde en 2008, l’Ensemble Lunaris, avec lequel elle explore un large répertoire du médiéval au contemporain, pour leur formation atypique de trois voix féminines et une viole de gambe. Elles publient leur 1er CD en 2014.

Remarquée pour la richesse de son timbre et son aisance scénique, elle interprète plusieurs rôles à l’Opéra : Dido (Dido and Aeneas), Melibea (Il Viaggio a Reims), Farnace (Mitridate), 2ème Sorcière (Dido and Aenas), Diane à la Houppe (les Aventures du Roi Pausole) et avec l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Paris celui d’Ernesto (Il Mondo della Luna).

Elle est invitée à chanter dans de nombreux Festivals en France et à l’étranger (Philharmonie de Paris, Aix en Provence, Avignon, Oude Muziek d’Utrecht, Festival Messiaen…), sous la direction de grands chefs tels que: Marco Guidarini, David Reiland, Leonardo Garcia Alarcòn, Cornelius Meister… Lors de la saison 2016/2107 elle sera notamment la Messagiera (Orfeo de Monteverdi) et la 3ème Dame (Die Zauberflöte de Mozart) à l’Opéra de Dijon et participera à la tournée française du Centre de Musique Baroque de Versailles autour des Amants Magnifiques de Lully (Massy, Rennes, Avignon, Reims, Le Touquet).
Elle participera à la tournée du Jardin des Voix, pour la saison 2017/2018, sous la direction William Christie.

ANDRÉ CAZALET | « ROMANTIQUES » – LUNDI 1er AOÛT – 18h30

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Romantiques », le 1er août 2016 à 18 h 30

Nous sommes heureux de jouer au Théâtre des Aspres à l’invitation de Natacha Ledenko. Thuir avait déjà accueilli deux sessions de l’ECMA en 2013 et 2014, concerts programmés en novembre dans le cadre du Festival Pablo Casals. Le thème de ce concert sera bucolique, romantique avec deux pièces qui ne sont finalement pas tellement connues…
Les pages de Brahms sont une allégeance aux paysages romantiques de la Forêt Noire, fréquentées en 1864. Le compositeur dira : « Un matin, je marchais et au moment où j’arrivais là le soleil se mit à briller entre les troncs des arbres ; l’idée du Trio me vint immédiatement à l’esprit… ».

La musique de chambre ne représente qu’une faible partie de la production de Richard Strauss. Elle est celle d’un jeune romantique dont l’écoute est rare mais toujours sans désagrément. Cette sonate au final presque orchestral est une véritable merveille.

ANDRÉ CAZALET, COR

André Cazalet commence très tôt l’apprentissage de la musique et obtient deux 1ers prix au Conservatoire National Superieur de Musique de Paris. Après avoir été soliste de l’Ensemble InterContemporain de Pierre Boulez, il occupe depuis 1980, le pupitre de cor solo de l’Orchestre de Paris. Il mène parallèlement une carrière de soliste qui l’amène à se produire sous la direction de Christoph Eschenbach, Paavo Järvi, Semyon Bychkov, Wolfgang Sawallisch, Peter Eotvos, John Nelson, Michel Plasson, Antonio Papano, Walter Weller etc…
Partenaire de musique de chambre recherché, il s’est produit avec notamment Daniel Baremboïm, le Quatuor Talich, Pascal Rogé, Gérard Caussé, Maurice Bourgue, Katia et Marielle Labèque, Jean-Pierre Rampal, Emmanuel Pahud, Schlomo Mintz, Christoph Eschenbach, Pierre Laurent Aimard, Christian Tetziaff, Boris Berezovsky, Julian Rachlin.

Son répertoire s’étend du XVIIIe siècle à notre époque, et il effectue un travail de recherche avec les compositeurs de la nouvelle génération. Il est le dédicataire et le créateur de nombreuses pièces pour son instrument. Professeur depuis 1985 au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, il est invité à enseigner par les plus grandes institutions : Conservatoires Tchaikovski de Moscou et Rimsky-Korsakov de St Petersburg, Universités de Vienne et Tokyo, Musikhochschule de Hambourg, Freibourg, Munich etc… Sa discographie comprend entre autre les concerti de Haydn, de Leopold Mozart et son enregistrement des trios pour piano, violon, cor de Brahms et Ligeti a reçu le Grand prix du Disque. Nommé aux Victoires de la Musique en 2011, André Cazalet est Chevalier des Arts et Lettres.

18 H 30 | THÉÂTRE DES ASPRES | THUIR

« ROMANTIQUES »

J. BRAHMS   Trio pour piano, violon et cor en mi bémol majeur op. 40
R. STRAUSS   Sonate pour violon et piano en mi bémol majeur op. 18

 Peter Schuhmayer | André Cazalet | Oliver Triendl

Cliquez pour réserver

Romantiques
Inclure dans un pass

JU-YOUNG BAEK | « COURBES ET LIGNES » – MERCREDI 10 AOÛT – 18H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Courbes et lignes », le 10 août 2016 à 18 h

Désaccords parfaits avec la présence de deux compositeurs aux écritures différentes au Prieuré de Serrabonne. Bach est le berceau de toute l’écriture classique et traditionnelle alors que Decoust s’emploie à des rédactions atonales et modernes. Dans ce sublime Prieuré de Serrabonne aux courbes et lignes sculptées dans le marbre rose, la pièce de Michel Decoust « Lignes » aura une résonance toute particulière.

JU-YOUNG BAEK, VIOLON

Krzysztof Penderecki considère Ju-Young Baek comme l’une des plus remarquables violonistes d’aujourd’hui. Sa vaste carrière internationale la mène sur les grandes scènes du monde telles que Carnegie Hall et Lincoln Center à New York, Kimmel’s Center à Philadelphie, Kennedy Center à Washington D.C., Suntory Hall à Tokyo où on peut l’entendre en récital aussi bien qu’en soliste avec le NHK Symphony Orchestra, l’Orchestre Philharmonique de Londres, l’Orchestre de Philadelphie, le Budapest Festival Orchestra, l’Orchestre National de Chine, l’Orchestre de la Radio Finlandaise, l’Orchestre Symphonique de Singapore, l’Orchestre Symphonique de Séoul et bien d’autres encore… En tant que chambriste, Ju-Young Baek participe aux festivals de Marlboro, Ravinia, Aspen, Great Mountains, Bridgehampton, Naantali, Beethoven Festival de Pologne et YCA Chanel Festival de Tokyo. Elle est aussi directrice de l’Ensemble Opus de Corée.
La liste des prix qu’elle a obtenus à plusieurs Concours Internationaux est considérable. Citons-en quelques-uns : Indianapolis, Paganini, Sibelius, Long-Thibaud, et Reine Elisabeth. Sa carrière a pris son essor après le 1er Prix des YCA Auditions à New York et l’Astral Artists of Philadelphia.
Après une interprétation époustouflante de la 2ème Sonate pour violon de Penderecki en présence du compositeur, elle a joué pendant la saison 2013/2014 son 2ème Concerto pour violon sous la baguette de Penderecki.
Au premier CD de la violoniste avec les Concertos de Brahms et de Bruch (édité au Japon), chaleureusement acclamé par la critique, a suivi un album comportant des œuvres pour violon solo. En 2014, son 3ème CD comportant des Concertos de Penderecki et Szymanovski a littéralement extasié les critiques de Londres.
Ju-Young Baek est titulaire de différents diplômes, licences et maîtrises du Curtis Institute of Music, de la Juilliard School, du Conservatoire National Supérieur de Paris et de la Manhattan School of Music. Elle a été la plus jeune violoniste nommée à un poste de professeur par l’Université Nationale de Séoul en 2005.

18 H | PRIEURE DE SERRABONNE | BOULE D’AMONT

« COURBES ET LIGNES »

« Dans la musique de Bach, ce n’est pas le caractère de la mélodie qui émeut, c’est sa courbe… »
Igor Stravinsky
J. S. BACH   Suite n° 5 pour violoncelle seul en ré majeur BWV 1011 changement
M. DECOUST   « Lignes » pour quatuor à cordes et clarinette (1992)
J. S. BACH   Concerto n° 4 pour piano et cordes en la majeur BWV 1055

Ju-Young Baek | Elina Vähälä | Yeo-Eun Choi | Hartmut Rohde | Jérôme Pernoo | François Salque | 
Jurek Dybal | Michel Lethiec | Olivier Gardon

COURBES ET LIGNES

Inclure dans un PASS

MICHEL LETHIEC AU MICRO DE MARC PORTEHAUT

Michel Lethiec était, ce jeudi 21 juillet, au micro de Marc Portehaut sur les ondes de Fréquence Protestante pour présenter la 64ème édition du Festival Pablo Casals Prades « Désaccords parfaits » qui se tiendra en Conflent du 25 juillet au 13 août 2016.

Réécoutez l’entretien en cliquant ici…

JUREK DYBAL | « BEETHOVEN » – MERCREDI 10 AOÛT – 21 H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Beethoven », le 10 août 2016 à 21 h

On peut même trouver des désaccords entre les compositeurs et les éditeurs… très tôt, l’ultime et sublime concerto pour piano du compositeur autrichien fut surnommé « l’Empereur »… Beethoven éructa et fit savoir à ses éditeurs qu’il n’admettait qu’un titre, celui de grand concerto…
et pour cause… les premières pages de ce concerto furent écrites en 1809 en même temps que se préparaient les préparatifs de guerre entre l’Autriche et la grande armée napoléonienne…
L’écriture sera interrompue par le bombardement, puis l’occupation de la capitale impériale.
La paix de vienne, grand armistice signé deux mois après, sera favorable à l’achèvement de la partition. pendant le siège de la ville, Beethoven sent que son écriture chancelle et confie à ses éditeurs : « Nous avons durant ce laps de temps vécu dans une gêne vraiment opprimante. […] Le cours des événements dans l’ensemble a eu chez moi sa répercussion physiquement et moralement. Je ne parviens même pas encore à jouir de cette vie à la campagne si indispensable pour moi. […] Quelle vie épuisante et dévastatrice autour de moi ; rien que tambours, canons, misères humaines de tout genre. » — Lettre de Beethoven à Breitkof & Härtel, 26 juillet 1809.
le compositeur n’a jamais été aussi clairvoyant : Les esquisses pour le premier mouvement de 1808 à mars-avril 1809 sont parsemées de notes dans ce genre: « Auf die Schlacht Jubelgesang ! » (Chant de triomphe pour le combat), « Angriff ! » (Attaque), « Sieg ! » (Victoire). On raconte que Beethoven était parfois pris de fièvre martiale et s’exprimait par des accès de rage contre Napoléon et les Français. On le vit un jour dans un café menacer du poing un officier français de l’armée d’occupation en criant : « Si j’étais général et en savais autant sur la stratégie que j’en connais sur le contrepoint, je vous en donnerais pour votre argent ! »

Enième désaccord avec le septuor pour vents et cordes op. 20… cette fois entre le compositeur et la presse… Dès sa parution, le septuor obtint un grand succès. exaspéré, Beethoven prévenait : « il y a là-dedans beaucoup d’imagination mais peu d’art… ». En ce mercredi 10 août, en l’abbaye Saint Michel de Cuxa, vous en serez seul juge !

JUREK DYBAL, CONTREBASSE

La personnalité charismatique de Jurek Dybal, chef d’orchestre mondialement connu et membre du prestigieux Orchestre Philharmonique de Vienne, a été saluée sur un grand nombre de scènes européennes où il s’est produit avec l’Orchestre de Chambre de Vienne, l’orchestre du Konzertverein Wien, le Vienna Art Orchestra, l’Orchestre de Chambre Philharmonique de Bavière, l’Orchestre Symphonique de Kuopio, l’Orchestre Symphonique de la Radio de Prague, les Orchestres Symphoniques de Varsovie et de la Radio Polonaise, l’Orchestre de Chambre de Silésie, le Wroclaw Chamber Orchestra Leopoldinum, les Orchestres Philharmoniques de Poznań, Cracovie et Łódź, la Philhamonie Polonaise de la Baltique et l’Orchestre Symphonique du Forum National de Musique.
Interprète fervent de la musique ancienne, il a collaboré avec le célèbre ensemble Concerto Köln et Les Musiciens du Louvre-Grenoble de Marc Minkowski. Il a dirigé plusieurs manifestations en plein air – entre autres avec le violoniste tzigane Roby Lakatos – ainsi que des opéras de chambre et des concerts de gala avec les solistes du Staatsoper de Vienne sur la scène de la Hofburg. Ouvert à des projets qui mêlent le jazz, le folklore, la musique du monde et la musique de film, il a participé à de nombreuses productions cross-over et collaboré avec l’ensemble de jazz manouche « No Limit » de Vienne, avec le joueur d’erhu (instrument chinois à deux cordes) Zen Hu et avec Tytus Wojnowicz.
Il a invité Krzysztof Penderecki, Wojciech Pszoniak, Edward Lutczyn, le Polish Danse Theatre de Poznań et Daniel Stryjecki à participer à des performances multimédia destinées à une présentation non conventionnelle de la musique des XXème et XXIème siècles. Jurek Dybal œuvre constamment pour la promotion et la vulgarisation de la musique polonaise. C’est ainsi qu’il a dirigé la première de l’« Adagio » pour cordes de Krzysztof Penderecki et participé aux premières mondiales du Quintette « Feuilles d’un Journal intime non écrit » et du « Duo concertante » (en Pologne et France) du même compositeur. Il est à l’origine de la Première viennoise d’« Ouverture » de Franciszek Lessel (interprétée par l’Orchestre de Chambre de Vienne) et a fait connaître à l’ensemble Concerto Köln la musique de Grzegorz Gerwazy Gorszycki. Il a également donné en Première des œuvres de Krzesimir Dębski. Avec l’Orchestre de Chambre de Vienne il a créé un prix spécial pour un lauréat du 14ème Concours International de Violon Henryk Wieniawski en invitant Soyoung Yoon pour un concert au Konzerthaus de Vienne.
En 2010-2012 il a été professeur à l’Université de Musique de Dresde. En 2011, année de la commémoration du 100ème anniversaire de la mort de Gustav Mahler, il a été choisi pour planter – en présence de personnalités telles que Vaclav Havel et Thomas Hampson – un rosier « Mahler » dans le jardin de la maison natale récemment rénovée du compositeur.

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« BEETHOVEN »

« Le concerto n’aura pour titre que Grand Concerto, dédié à son Altesse Impériale
l’Archiduc Rodolphe d’Autriche… » Beethoven, août 1810
L. VAN BEETHOVEN   Concerto pour piano en mi bémol majeur op. 73 dit « l’Empereur »
Version piano et quintette à cordes (transcription Lachner)
L. VAN BEETHOVEN  Septuor pour cordes et vents en mi bémol majeur op. 20

Christian Altenburger | Bruno Pasquier | Arto Noras | Talich Quartet | Jurek Dybal
Isaac Rodriguez | Carlo Colombo | André Cazalet | Oliver Triendl

BEETHOVEN

Inclure dans un PASS

ELINA VÄHÄLÄ | « GRANDS PRIX » – LUNDI 8 AOÛT – 21H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Grands prix », le 8 août 2016 à 21 h

Le concert « Grands Prix » illustre idéalement les « Désaccords parfaits ».
Première pièce, premier désaccord : Le Prix de Rome, en 1884, ouvre à Debussy les portes de la villa Médicis. Le compositeur français y écourtera son séjour peu enclin à l’académisme de cet établissement et aux réponses de cet Institut scandalisé par ses « envois ».
Maurice Ravel convoitait le premier prix de Rome mais ne reçut « que » le deuxième. Il tenta ensuite, mais en vain, de remporter le Graal en 1902 et en 1903. En 1905, une troisième tentative avorta et on lui interdit même l’accès au Concours sous prétexte qu’il était trop âgé… Avant Ravel, Saint-Saëns connut les mêmes mésaventures dans sa conquête du Prix de Rome… On lui refuse le Prix en 1852 car il est trop jeune et en 1864, on l’en exclut sous prétexte qu’il dépassait la limite d’âge… Pour accompagner ces compositeurs français, l’italien, Filippo Zapponi, lauréat du Concours du Festival Pablo Casals en 2015 nous présentera sa pièce Naper.

ELINA VÄHÄLÄ, VIOLON

Née aux États-Unis, Elina Vähälä grandit en Finlande. Elle fait ses débuts avec l’Orchestre Philharmonique de Lahti à l’âge de douze ans et sera, plus tard, sélectionnée par Osmo Vänskä comme « young master soloist » du même orchestre. Depuis, sa carrière ne cesse de s’étendre aux scènes du monde entier. Partout elle est appréciée par le public et les musiciens ‘pour son jeu naturel et élégant et sa brillante technique au service d’un esprit généreux et de grande sensibilité et imagination’ (Chicago Tribune).
Le répertoire d’Elina Vähälä va du baroque à la musique contemporaine. Elle a donné en premières mondiales le Concerto de Chambre d’Aulis Sallinen et le Double Concerto de Curtis-Smith, tous deux écrits pour elle et le pianiste et chef d’orchestre Ralf Gothoni. En plus, elle a donné la première scandinave du Concerto pour violon « The Red Violin » de John Corigliano. Elle a également commandé au compositeur Jaakko Kuusisto un nouveau concerto pour violon. En 2013 les Concertos de Corigliano et Kuusisto ont été enregistrés par le label BIS.
L’enseignement joue un rôle important dans la vie d’Elina Vähälä : en 2009 elle lance la Violin Academy, soutenue par la Finnish Cultural Foundation, qui propose des master classes à de jeunes, talentueux violonistes finlandais.

En musique de chambre, genre musical qu’Elina Vähälä affectionne particulièrement, elle a pour partenaires Andras Adojan, Yuri Bashmet, Ana Chumachenco, Chee-Yun, Peter Csaba, Itamar Golan, Ralf Gothoni, Ivry Gitlis, Bruno Giuranna, Gary Hoffman, Steven Isserlis, Frans Helmerson, Cho-Liang Lin, Adam Neiman, Arto Noras, Jean-Yves Thibaudet et Alisa Weilerstein.

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« GRANDS PRIX »

C. DEBUSSY   Trio pour piano et cordes en sol majeur (Prix de Rome, 1884)
F. ZAPPONI   Trio « Naper » (Prix du Concours de Composition 2015)
M. RAVEL  Tzigane pour violon et piano (Non retenu au Prix de Rome, 1902)
C. SAINT-SAËNS   Quatuor pour piano et cordes en si bémol majeur op. 41 (Exclu du Prix de Rome)

Ju-Young Baek | Elina Vähälä | Bruno Pasquier | Jérôme Pernoo | François Salque
Olivier Gardon | Itamar Golan | Natsuko Inoué | Oliver Triendl

GRANDS PRIX

Inclure dans un PASS

TRIO SACHER | « CONCERT GÉNÉRATION SPEDIDAM » – VENDREDI 5 AOÛT – 17 H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « Trio Sacher », le 5 août 2016 à 17 h

La SPEDIDAM met en valeur des artistes de toutes générations qui ont en commun un incontestable talent de niveau international, un goût de la recherche et un sens affirmé de la relation entre l’artiste et le public. Pas étonnant donc de voir le Trio Sacher estampillé Génération Spedidam. Paul Sacher était un grand mécène et la musique d’aujourd’hui lui doit beaucoup, de Bartok à Boulez… Tout comme lui, la Spedidam œuvre pour le partage et la protection des arts. Ils interpréteront des œuvres de Beethoven, Dohnany, Bério ou encore Penderecki dans la sublime église de Corneilla de Conflent.

TRIO SACHER, TRIO A CORDES

Chez Sacher, le passé n’a jamais occulté le présent, et il vit ce présent tout en ne songeant qu’à préparer l’avenir », telle est la description par Henri Dutilleux de l’un des plus grands défenseurs de la musique contemporaine, et telle est la devise de ce jeune trio à cordes portant son nom. Issus de trois nationalités différentes, de la Corée à la France, en passant par la Serbie, ces brillants musiciens (Lauréats de la Fondation Banque Populaire, et anciens membres de l’académie du Festival de Lucerne) se sont rencontrés au sein du DAI contemporain (Diplôme d’Artiste Interprète) au CNSMDP.
Parrainés par Hae-Sun Kang, violoniste à l’Ensemble Intercontemporain, leur répertoire se tourne particulièrement vers le XXème siècle, siècle d’une grande richesse pour cette formation insolite et si intime, mais également vers le XXIème. En effet, tout comme le célèbre mécène et chef d’orchestre ayant inspiré leur nom, le TRIO SACHER tient à promouvoir la nouvelle génération de compositeurs de talent, tels que Benjamin Attahir, Joan Magrané Figuera, avec l’appui du Mécénat de la Société Générale. Mais ils n’en négligent pas pour autant le répertoire des siècles précédents !
Attentifs et curieux envers les différents courants qui traversèrent l’Histoire de la musique, ils restent fidèles à la pensée de Jean Nouvel, rêvant d’une connexion entre un savoir passé que l’on aurait oublié, et celui que l’on a aujourd’hui.
Le Trio Sacher a rejoint les musiciens du programme Génération Spedidam.

17 H | EGLISE DE CORNEILLA DE CONFLENT

« TRIO SACHER »

Concert Génération Spedidam

L. VAN BEETHOVEN   Trio en ré majeur op. 9 n° 2
E. DOHNÁNY   Sérénade en ut majeur op. 10 (extraits)
L. BERIO   Divertimento
K. PENDERECKI   Trio à cordes (1990)

Trio  Sacher : Eun-Joo Lee, Vladimir Perčević, Clément Peigné

Cliquez pour réserver

TRIO SACHER
INCLURE DANS UN PASS

RÉSERVEZ VOS PLACES EN QUELQUES CLICS !

Découvrez ou redécouvrez toute la programmation du Festival Pablo Casals 2016, jour après jour en quelques clics… et réservez en ligne vos places de concerts ! Il vous est possible également d’intégrer vos concerts dans nos formules PASS et ainsi profiter de réductions sur le prix des places… Cliquez !

Programmation-2016

16 H | CENTRE CULTUREL SAINT LAURENT | SAINT GUILHEM LE DÉSERT

« TRIO LEOPOLDINUM »

W. A. MOZART   Canon à trois voix en la majeur K.562
F. SCHUBERT   Trio à cordes n° 2 en si bémol majeur D. 581
R. KOKAI   Quartettino pour clarinette et cordes

Christian Danowicz, violon | Michal Micker, alto | Marcin Misiak, violoncelle | Michel Lethiec
Concert qui ne peut être inclus dans les formules PASS

21 H | ABBAYE DE GELLONE | SAINT GUILHEM LE DÉSERT

« DE BACH A BERNSTEIN… »

G. P. TELEMANN   Concerto pour alto en sol majeur
M. BRUCH   3 pièces pour clarinette, alto et orchestre à cordes
W. KILAR   Orawa (1986)
J. S. BACH   Aria – Suite d’orchestre n° 3 BWV 1068
G. MAHLER   Adagietto
L. BERNSTEIN   West Side Story pour clarinette et orchestre à cordes

NFM Leopoldinum Chamber Orchestra, violon solo : Christian Danowicz | Direction : Hartmut Rohde
Michel Lethiec
Concert qui ne peut être inclus dans les formules PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« MITTELEUROPA »

Edgar Moreau, NFM Polish Leopoldinum Orkiestra de Wroclaw, Capitale européenne de la Culture 2016

W. A. MOZART   Divertimento en ré majeur K. 136
J. HAYDN   Concerto pour violoncelle et orchestre en do majeur Hob. VIIb
A. DVOŘÁK   Sérénade pour cordes op. 22 en mi majeur  changement

NFM Leopoldinum Chamber Orchestra, Direction : Hartmut Rohde
Soliste : Edgar Moreau, violoncelle, Deuxième Prix du Concours Tchaïkovski,
Victoire de la Musique Classique en 2013 et en 2015
Cliquez pour réserver

Mitteleuropa

Inclure dans un PASS

21 H | PALAIS DES ROIS DE MAJORQUE | PERPIGNAN

« DE BACH A BERNSTEIN… »

G. P. TELEMANN   Concerto pour alto en sol majeur
M. BRUCH   3 pièces pour clarinette, alto et orchestre à cordes
W. KILAR   Orawa (1986)
J. S. BACH   Aria – Suite d’orchestre n° 3 BWV 1068
G. MAHLER   Adagietto
L. BERNSTEIN   West Side Story pour clarinette et orchestre à cordes

NFM Leopoldinum Chamber Orchestra, violon solo : Christian Danowicz | Direction : Hartmut Rohde
Michel Lethiec

Entrée libre

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« OPUS ENSEMBLE »

Manifestation organisée dans le cadre de
l’Année France-Corée 2015-2016 | anneefrancecoree.com

S. PROKOFIEV Ouverture sur des thèmes juifs pour clarinette, piano et quatuor à cordes op. 34
J. BRAHMS Quatuor pour piano et cordes n° 1 en sol mineur op. 25
J. RYU Quintette pour clarinette et cordes

Opus Ensemble de Seoul : Han KIM, clarinette, So-Ock KIM, Dami KIM violons,
Hanna LEE, alto, Minji KIM, Kyungok PARK, violoncelles, Kyu-Yeon KIM, Won-Sook HUR, piano
et leur invité Michel Lethiec
Cliquez pour réserver

Opus Ensemble

Inclure dans un PASS

21 H | GROTTES DES GRANDES CANALETTES | CORNEILLA DE CONFLENT

« CLAIRS OBSCURS »

W. A. MOZART   Divertimento en fa majeur K. 168
O. MESSIAEN   Appel insterstellaire
J. HAYDN   « L’Oiseau » Quatuor à cordes op. 33 n° 3 Hob. III. 39
O. GOLIJOV   « K’vakarat » (2000)
L. BOCCHERINI   « Musique nocturne de Madrid » op. 30 n° 6 pour quintette à deux violoncelles

Artis Quartet | Niklas Schmidt | Michel Lethiec | André Cazalet

COMPLET

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« GRANDS QUATUORS »

W. A. MOZART   Quatuor à cordes en ut majeur K. 465
F. KREISLER   Quatuor à cordes en la mineur
J. BRAHMS   Quatuor n° 2 en la mineur op. 51

Artis Quartet

Cliquez pour réserver

Grands Quatuors
Inclure dans un pass

18 H 30 | MUSÉE D’ART MODERNE | CERET

« COULEURS ET TIMBRES »

A. FOURCHOTTE   Intuizioni pour clarinette solo (2013)
Pièces pour instruments seuls

Entrée Libre

21 H | SALLE DE L’UNION | CERET

« HOMMAGE AUX MODELES ET AUX MUSES »

A l’occasion de l’exposition Maillol

J. HAYDN   Trio avec piano n° 39 Hob. XV. 25 (pour Rebecca Schroeter)
W. A. MOZART   Trio pour clarinette, alto et piano « Des quilles » en si bémol majeur K. 498 (pour Franzizka von Jacquin)
F. MENDELSSOHN   Konzertstück n° 2 pour clarinette et cor de basset en ré mineur op. 114 (pour Madame Baermann)
C. DEBUSSY   Sonate n° 3 pour violon et piano (pour sa femme, Emma Bardac)
M. GLINKA   Trio pathétique pour clarinette, basson et piano en ré mineur

Ju-Young Baek | Hartmut Rohde | Niklas Schmidt | Michel Lethiec | Isaac Rodriguez
Carlo Colombo | Oliver Triendl
Cliquez pour réserver

MODELES ET MUSES

Inclure dans un PASS

18 H 30 | THÉÂTRE DES ASPRES | THUIR

« ROMANTIQUES »

J. BRAHMS   Trio pour piano, violon et cor en mi bémol majeur op. 40
R. STRAUSS   Sonate pour violon et piano en mi bémol majeur op. 18

 Peter Schuhmayer | André Cazalet | Oliver Triendl

Cliquez pour réserver

Romantiques
Inclure dans un pass

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« TALICH & FRIENDS »

W. A. MOZART   Quatuor pour hautbois et cordes en fa majeur K. 370
W. A. MOZART   Quintette pour cor et cordes en mi bémol majeur K. 407
W. A. MOZART   Adagio et fugue en ut mineur K. 546
B. MARTINU   Sérénade pour deux clarinettes et cordes H. 334
L. JANAČEK – K. MARATKA   Quatuor « De Jeunesse » (2015, transcription de Mladi)

Talich Quartet | Bruno Pasquier | Jean-Louis Capezzali | Michel Lethiec | Isaac Rodriguez
André Cazalet
Cliquez pour réserver

TALICH & FRIENDS

Inclure dans un PASS

17 H | PRIEURE DE MARCEVOL | ARBOUSSOLS

« LES SEPT PAROLES DU CHRIST EN CROIX »

au Prieuré de Marcevol, bâti au XIIème siècle par les Chanoines du Saint-Sépulcre

J. HAYDN Les sept dernières paroles du Christ en croix

 Talich Quartet
Cliquez pour réserver

LES 7 PAROLES

Inclure dans un PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« MADRID – BARCELONE »

I. ALBENIZ   « Malagueña » op. 165 n° 3 pour violoncelle et piano
I. ALBENIZ   Berceuse op. 102 pour violoncelle et piano
I. ALBENIZ   « Rumores de la caleta » op. 71 n° 6
E. GRANADOS    Trio avec piano, violon et violoncelle op. 50
M. DE FALLA   « Melodia » pour violoncelle et piano
M. DE FALLA   « Romanza » pour violoncelle et piano
J. TURINA   Quintette avec piano n° 1 en sol mineur op. 1

Christian Altenburger | Ulf Wallin | Bruno Pasquier | Arto Noras | François Salque
Itamar Golan | Natsuko Inoué | Oliver Triendl
Cliquez pour réserver

MADRID

Inclure dans un PASS

11 H | SALLE DU FOIRAIL | PRADES

« GRANDES ET PETITES HISTOIRES DE LA MUSIQUE… » 

(Compositeurs, interprètes, critiques… la musique n’ adoucit pas toujours les mœurs… !)
Conférence animée par Michel Lethiec, Directeur Artistique du Festival Pablo Casals
Entrée Libre

17 H | EGLISE DE CATLLAR

« LES REVELATIONS CLASSIQUES DE L’ADAMI » 

Les Révélations Classiques de l’Adami interprètent les grands maîtres du répertoire :
Bach, Bizet, Debussy, Gounod, Haendel, Mozart, Puccini,
Schubert, Schumann, Rossini, Ravel, Tchaïkovski…
Fondée et administrée depuis 60 ans par des artistes-interprètes,
l’Adami fait progresser leurs droits en France et dans le monde. Elle est
partenaire du Festival Pablo Casals.
Rendez-vous attendu du public et des professionnels, le Festival
Pablo Casals de Prades accueille chaque année le concert de la
nouvelle promotion des Révélations Classiques de l’Adami :
huit jeunes artistes lyriques et instrumentistes que l’Association
artistique de l’Adami accompagne sur le devant de la scène en leur
permettant de se produire dans des festivals et des salles prestigieuses.
Un DVD promotionnel est enregistré à cette occasion, véritable carte de
visite vidéo indispensable à toute promotion pour ces jeunes artistes.

 Les Révélations Classiques de l’Adami
Cliquez pour réserver

ADAMI

Inclure dans un PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« GRANDS QUINTETTES »

F. SCHUBERT   « La Truite » Quintette pour piano et cordes op. 114 D. 667
A. DVORAK   Quintette avec piano

Christian Altenburger | Hartmut Rohde | Jérôme Pernoo | Talich Quartet | Jurek Dybal
Olivier Gardon | Itamar Golan
Cliquez pour réserver

GRANDS QUINTETTES

Inclure dans un PASS

18 H | ABBAYE SAINT MARTIN DU CANIGOU | CASTEIL

« MUSIQUES AU SOMMET »

F. SCHUBERT   « La jeune Fille et la Mort » quatuor à cordes en ré mineur D. 810
K. PENDERECKI   Quatuor pour clarinette et cordes (1993)

 Talich Quartet | Christian Altenburger | Bruno Pasquier | Arto Noras | Michel Lethiec
Cliquez pour réserver

MUSIQUES AU SOMMET

Inclure dans un PASS

Amis festivaliers, sachez que l’accès à l’ Abbaye est impossible en véhicule. Il est donc conseillé de stationner votre voiture à Casteil et prévoir trente minutes de marche pour accéder à ces lieux saints. Il vous est possible aussi de louer des emplacements à bord des 4×4 qui vous mèneront jusqu’en l’ Abbaye. Pour cela, contactez Montagne & Transport par téléphone au 04 68 30 59 88 ou, pour plus de renseignements, cliquez ici

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« ECOLES DE VIENNE »

W. A. MOZART   Quatuor à cordes en ré majeur K. 575
L. VAN BEETHOVEN   Trio pour piano et cordes n° 4 en si bémol majeur op. 11
A. BERG   Quatre pièces pour clarinette et piano op. 4
A. SCHOENBERG   « La Nuit Transfigurée » pour sextuor à cordes

Artis Quartet | Ju-Young Baek | Elina Vähälä | Ulf Wallin | Herbert Kefer | Hartmut Rohde
Niklas Schmidt | Isaac Rodriguez | Oliver Triendl
Cliquez pour réserver

VIENNE

Inclure dans un PASS

17 H | EGLISE DE CORNEILLA DE CONFLENT

« TRIO SACHER »

Concert Génération Spedidam

L. VAN BEETHOVEN   Trio en ré majeur op. 9 n° 2
E. DOHNÁNY   Sérénade en ut majeur op. 10 (extraits)
L. BERIO   Divertimento
K. PENDERECKI   Trio à cordes (1990)

Trio  Sacher : Eun-Joo Lee, Vladimir Perčević, Clément Peigné

Cliquez pour réserver

TRIO SACHER
INCLURE DANS UN PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« SCHUBERT »

F. SCHUBERT   Sonate pour arpeggione et piano en la mineur D. 821
F. SCHUBERT    Variations sur « Trockene Blumen » pour flûte et piano D. 802
F. SCHUBERT    « La Pâtre sur le Rocher » pour soprano, clarinette et piano D. 965
F. SCHUBERT    Trio pour piano et cordes n° 1 en si bémol majeur op. 99 D. 898

Magali Arnault-Stanczak
Christian Altenburger | Arto Noras | Jérôme Pernoo | Félix Renggli | Michel Lethiec
Olivier Gardon | Natsuko Inoué

SCHUBERT

Inclure dans un PASS

17 H | EGLISE DE VINCA

« ANCHES ET TUYAUX »

J. S. BACH   Prélude et fugue BWV 544
T. ALBINONI   Concerto pour hautbois en ré mineur
F. MENDELSSOHN   Sonate n° 6
A. MARCELLO   Concerto pour clarinette en ré mineur
G. BOVET   Salamanca (1986)

Jean Dekyndt, orgue  | Jean-Louis Capezzali | Michel Lethiec

ANCHES

Inclure dans un PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« SAISONS »

A. VIVALDI   « La Notte » Concerto pour flûte et cordes en sol mineur RV 439
J. HAYDN   Quatuor à cordes « Lever du soleil » en si bémol majeur op. 76/4
G. A. GUIDO   L’Automne
A. VIVALDI   L’Hiver en fa mineur RV 297
L. VAN BEETHOVEN « Le Printemps » Sonate n° 5 en fa majeur op. 24
A.PIAZOLLA   « L’Eté » pour violon et cordes

Christian Altenburger | Elina Vähälä | Artis Quartet | Talich Quartet | Jurek Dybal
Felix Renggli | Itamar Golan

SAISONS

Inclure dans un PASS

11 H | EGLISE SAINT PIERRE DE PRADES

« Messe clébrée par Monseigneur Norbert Turini, évêque de Perpignan et d’Elne »

Extraits d’œuvres :
ALBINONI   Transcription du concerto pour hautbois op. 9 n° 8
TURINI   Sonate pour deux violons et violoncelle
ALBINONI   Pièce d’orgue op. 9 n° 8

 Jean Dekyndt | Michel Lethiec et les étudiants de l’Académie

17 H | EGLISE DE VILLEFRANCHE DE CONFLENT

« ENSEMBLE DE VIOLONCELLES »

Réunis autour de François Salque, les jeunes solistes de l’Académie
nous révèleront une richesse et une palette de timbres insoupçonnées
couvrant quatre siècles d’histoire de la musique classique.

F. DE LA TOMBELLE  Suite pour trois violoncelles
J. F. NEUBURGER   Sonate pour violoncelle
L. VAN BEETHOVEN   Trois Equales
G. FAURE   Elégie
M. MARAIS   Adagio
H. VILLA-LOBOS   Bachianas brasileiras n° 1

François Salque et les étudiants de l’Académie

VIOLONCELLES

Inclure dans un PASS

21 H | EGLISE DE SAINT PIERRE DE PRADES

« MOZART ET SALIERI »

A. SALIERI   Sinfonia Veneziana
A. SALIERI   Cublai gran Khan dei Tartari : « D’un insultante orgoglio »
A. SALIERI   Concerto pour orgue
A. SALIERI   La scuola dei gelosi: « Ah sia già » pour Nancy Storace
W. A. MOZART   Les Noces de Figaro : « Deh vieni, non tardar » pour Nancy Storace
W. A. MOZART   Mitridate Re di Ponto : « Grazie ai numi partì… Nel grave tormento »
W. A. MOZART   Quintette à deux altos en sol mineur K. 516

Magali Arnault-Stanczak
Jean Dekyndt | Ju-Young Baek | Ulf Wallin | Bruno Pasquier
Hartmut Rohde | Niklas Schmidt | Artis Quartet | Jurek Dybal | Jean-Louis Capezzali
Michel Lethiec | Isaac Rodriguez | Carlo Colombo | André Cazalet

MOZART ET SALIERI

Inclure dans un PASS

11 H | DEPART DU JEU | ECOLE DE MUSIQUE DE PRADES | ENTREE LIBRE

« PARCOURS DECOUVERTE »

 Michel Lethiec vous accompagne sur les pas de Pablo Casals dans Prades…

17 H | SALLE DU FOIRAIL | PRADES | GRATUIT POUR LES ENFANTS

« CONCERT EN FAMILLE »

Venez découvrir les instruments de l’orchestre… l’élaboration
d’une œuvre de musique de chambre… poser vos questions aux
interprètes… écouter des extraits d’œuvres jouées au festival...

J. S. BACH, W. A. MOZART, A. SCHNITTKE (« Moz-art », 1976) F. SCHUBERT

FAMILLE

Inclure dans un PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA | CODALET

« GRANDS PRIX »

C. DEBUSSY   Trio pour piano et cordes en sol majeur (Prix de Rome, 1884)
F. ZAPPONI   Trio « Naper » (Prix du Concours de Composition 2015)
M. RAVEL  Tzigane pour violon et piano (Non retenu au Prix de Rome, 1902)
C. SAINT-SAËNS   Quatuor pour piano et cordes en si bémol majeur op. 41 (Exclu du Prix de Rome)

Ju-Young Baek | Elina Vähälä | Bruno Pasquier | Jérôme Pernoo | François Salque
Olivier Gardon | Itamar Golan | Natsuko Inoué | Oliver Triendl

GRANDS PRIX

Inclure dans un PASS

11 H | GRAND HÔTEL DE MOLITG LES BAINS

« … A SAVOURER SANS MODERATION »

Amuse bouche   J. R. DUCASSE Allegro appassionato
Consommé   E. CARTER « Gra » pour clarinette (1993)
Poisson   F. SCHUBERT   Thèmes et Variations sur la Truite
Raviolis à la Paganini   N. PAGANINI  Variations sur la corde de sol
Spaghetti à la Norma   V. BELLINI Concerto pour hautbois en mi bémol majeur
Suprême de volaille   V. VERDI   3ème mouvement de Quatuor
Salade   G. PUCCINI  « Chrysantèmes » changement
Fruit   E. SATIE   3 morceaux en forme de poire
Tarte   G. DONIZETTI   Trio
Café gourmand   G. ROSSINI   Dolce con fuoco !

Christian Altenburger | Hartmut Rohde | Jérôme Pernoo | Talich Quartet | Jurek Dybal
Félix Renggli | Jean-Louis Capezzali | Isaac Rodriguez | Carlo Colombo | Itamar Golan | Natsuko Inoue

A SAVOURER

Inclure dans un PASS

17 H | EGLISE DE MOLITG LES BAINS

« HOMMAGE A LA REINE ELISABETH »

« Cette grande dame qui, aussi bien aux heures sombres qu’aux jours de triomphe,
est parvenue à incarner l’âme de son peuple par sa bonté agissante, et par toutes
les nobles vertus qui font d’elles l’une des personnalités les plus attachantes,
les plus dignes d’admiration… » Pablo Casals

E. BLOCH   3 nocturnes pour violon, violoncelle et piano
G. ENESCO   Nocturne et Saltarelle pour violoncelle et piano
E. YSAYE   « Extase » op. 21
G. FAURE   Sonate n° 1 pour violoncelle et piano en ré mineur op. 109

Elina Vähälä | Arto Noras | Niklas Schmidt | Olivier Gardon | Natsuko Inoué

ELISABETH

Inclure dans un PASS

21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« HOMMAGE A PABLO CASALS »

P.TCHAÏKOVSKI   Sérénade mélancolique pour violon et piano (création à Moscou, janvier 1876)
A. DVORAK  Trio pour piano et cordes en sol mineur op. 26 (janvier 1876)
J. BRAHMS   Quatuor à cordes n° 3 en si bémol majeur op. 67 (création à Berlin, octobre 1876)

Ju-Young Baek | Arto Noras | Itamar Golan | Artis Quartet

PABLO CASALS

Inclure dans un PASS

18 H | PRIEURE DE SERRABONNE | BOULE D’AMONT

« COURBES ET LIGNES »

« Dans la musique de Bach, ce n’est pas le caractère de la mélodie qui émeut, c’est sa courbe… »
Igor Stravinsky
J. S. BACH   Suite n° 6 pour violoncelle seul en ré majeur BWV 1012
M. DECOUST   « Lignes » pour quatuor à cordes et clarinette (1992)
J. S. BACH   Concerto n° 4 pour piano et cordes en la majeur BWV 1055

Ju-Young Baek | Elina Vähälä | Hartmut Rohde | Jérôme Pernoo | François Salque | Jurek Dybal
Michel Lethiec | Olivier Gardon

COURBES ET LIGNES

Inclure dans un PASS

 21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« BEETHOVEN »

« Le concerto n’aura pour titre que Grand Concerto, dédié à son Altesse Impériale
l’Archiduc Rodolphe d’Autriche… » Beethoven, août 1810
L. VAN BEETHOVEN   Concerto pour piano en mi bémol majeur op. 73 dit « l’Empereur »
Version piano et quintette à cordes (transcription Lachner)
L. VAN BEETHOVEN  Septuor pour cordes et vents en mi bémol majeur op. 20

Christian Altenburger | Bruno Pasquier | Arto Noras | Talich Quartet | Jurek Dybal
Isaac Rodriguez | Carlo Colombo | André Cazalet | Oliver Triendl

BEETHOVEN

Inclure dans un PASS

17 H | CASINO DE VERNET LES BAINS

« CARTES SUR TABLE… »

Valet   W. A. MOZART  Les Noces de Figaro K. 492, Ouverture
Dames   B. JOLAS  « Forte magnum coloratum » pour clarinette (1990)
F. MENDELSSOHN-HENSEL  Quatuor à cordes, Romance et Final
Roi   C. P. E. BACH   Concerto pour flûte et cordes Wq 168 (pour le Roi Frédéric II de Prusse)
Carré d’As   J. FRANCAIX  Quatuor pour vents

Artis Quartet | Jurek Dybal | Félix Renggli | Jean-Louis Capezzali | Carlo Colombo
Isaac Rodriguez | André Cazalet

CARTES SUR TABLE

Inclure dans un PASS

 21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« BONS AMIS !… »

« Berlioz compose en éclaboussant d’encre le manuscrit et en laissant faire la chance… »
F. Chopin
« Bruckner n’ a aucune idée sur la logique musicale, aucune idée d’une structure musicale organisée… »
J. Brahms

H. BERLIOZ   Rêverie et caprice pour violon et piano op. 8
F. CHOPIN   Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur op. 65
A. BRUCKNER   Intermezzo pour quintette à cordes
J. BRAHMS   Quatuor n° 1 pour piano et cordes en sol mineur op. 25

Christian Altenburger | Ju-Young Baek | Ulf Wallin | Vladimir Bukac | Bruno Pasquier | Hartmut Rohde
Jérôme Pernoo | François Salque | Niklas Schmidt | Olivier Gardon | Oliver Triendl

BONS AMIS

Inclure dans un PASS

16 H | EGLISE SAINT PIERRE DE PRADES | ENTREE LIBRE

« NOUVEAUX TALENTS, CONCERT DES ETUDIANTS »

W. A. MOZART, F. SCHUBERT, D. CHOSTAKOVITCH,
M. CURTIS (Klezmer Wedding, 1996), M. RAVEL

Les étudiants de l’Académie

entree libre

 21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« MUSIQUE ET POUVOIR… »

W. A. MOZART   Sonate pour violon et piano en sol majeur K. 379
(Comme un écho de la rupture brutale de Mozart avec l’Archevêque Colloredo, qui le fit mettre à la porte par le Comte d’Arco…)
J. HAYDN   Symphonie « Les adieux » en fa dièse mineur n° 45
(première manifestation d’humeur de musiciens , en désaccord avec le Prince Esterhazy…)
D. CHOSTAKOVITCH  Quintette pour piano et cordes en sol mineur op. 57

Christian Altenburger | Ulf Wallin | Bruno Pasquier | Niklas Schmidt | Talich Quartet
Jean-Louis Capezzali | Carlo Colombo | André Cazalet | Olivier Gardon

MUSIQUE ET POUVOIR

Inclure dans un PASS

21 H | EGLISE SAINT PIERRE DE PRADES

« SERENADE FINALE »

L. JANACEK   Znelka
R. SCHUMANN   Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur op. 44
A. DVORAK   Sérénade n° 2 pour cordes et vents en ré mineur op. 44
P. CASALS  « Le Chant des Oiseaux » Chant populaire catalan en hommage à Pablo Casals

Christian Altenburger | Elina Vähälä | Ulf Wallin | Hartmut Rohde | Arto Noras | Talich Quartet
Jurek Dybal | Felix Renggli | Jean-Louis Capezzali | Michel Lethiec | Carlo Colombo | André Cazalet
Oliver Triendl

SERENADE FINALE

Inclure dans un PASS

FELIX RENGGLI | « A SAVOURER SANS MODÉRATION » – MARDI 9 AOÛT – 11 H

Le 25 juillet 2016, débutera la 64ème édition du Festival Pablo Casals. Pour vous accompagner jusqu’au début du Festival, nous vous présentons quotidiennement un concert et un musicien.

Concert : « A Savourer sans modération », le 9 août 2016 à 11 h

A l’instar de l’année dernière, nous consacrons une journée entière au Maître Casals et pour la débuter, les musiciens serviront au Grand Hôtel de Molitg des antipasti à savourer sans modération ! au menu, un amuse bouche compotée du « chef » Ducasse, pour le poisson une truite, une salade de Chrysanthèmes sauce Puccini, 3 morceaux en forme de poire pour le dessert dressé par Satie, une tarte (t)riolée façon Donizetti et beaucoup d’autres mets à découvrir…

FELIX RENGGLI, FLÛTE

Né à Bâle, Felix Renggli a étudié la flûte avec Gerhard Hildenbrand, Peter-Lukas Graf et Aurèle Nicolet. Il obtient divers prix et fait son diplôme de soliste au Conservatoire Supérieur de Bâle. Il abandonne son poste de première flûte solo à l’Orchestre Symphonique de Saint-Gall pour continuer sa carrière de chambriste et de soliste, se produisant avec des orchestres tels que la Tonhalle-Orchester Zürich, l’Orchestre Gulbenkian de Lisbonne ou encore l’Orchestre de Chambre d’Europe.

Felix Renggli est lauréat de nombreux concours de flûte et de musique de chambre, et il est régulièrement invité dans le cadre des festivals internationaux comme le festival d’automne à Paris, les festival de Lucerne, Bourges, Rio de Janeiro, Lockenhaus, Akiyoshidai, Ars Musica à Bruxelles et d’autres.
Parallèlement à son activité de soliste et de musique de chambre, qui le mène dans divers pays d’Europe, au Japon, aux Etats -Unis, au Corée, à la Chine et en Amérique du sud, Felix Renggli occupe le poste de professeur de flûte à la Haute École de Musique de Bâle et il donne également des cours en Europe, au Japon et en Amérique du sud (Argentine et Brésil). Sa collaboration régulière avec le hautboïste, chef d’orchestre et compositeur Heinz Holliger a fortement marqué sa démarche musicale et artistique.
En tant que flûtiste de l’Ensemble Contrechamps de Genève,(de 1989 à 1994) il défendait particulièrement la musique contemporaine. Il joue également de la musique baroque sur des instruments anciens .
Ses enregistrements, entre autres avec l’Ensemble Contrechamps, Heinz Holliger, le Quatuor Arditti, les pianistes Jan Schultzs et Mikayel Balyan, avec la Camerata Bern, les Swiss Chamber Soloists sont parus sous les labels Philips, Accord, Koch International, Stradivarius et surtout Artist Consort (GENUIN)
Depuis 1999 il est un des directeurs artistiques des Swiss Chamber Concerts, la première série de concert de musique de chambre au niveau fédéral en Suisse et en 2004 il est nommé professeur à la Haute École de Musique de Fribourg-en-Brisgau.
En 2014 il s’est retiré de la « Hochschule für Musik, Freiburg i. Br. » et continue son enseignement à la haute école de musique de Bâle et de Lugano.

11 H | GRAND HÔTEL DE MOLITG LES BAINS

« … A SAVOURER SANS MODERATION »

Amuse bouche   J. R. DUCASSE Allegro appassionato
Consommé   E. CARTER « Gra » pour clarinette (1993)
Poisson   F. SCHUBERT   Thèmes et Variations sur la Truite
Raviolis à la Paganini   N. PAGANINI  Variations sur la corde de sol
Spaghetti à la Norma   V. BELLINI Concerto pour hautbois en mi bémol majeur
Suprême de volaille   V. VERDI   3ème mouvement de Quatuor
Salade   G. PUCCINI  « Chrysantèmes » changement
Fruit   E. SATIE   3 morceaux en forme de poire
Tarte   G. DONIZETTI   Trio
Café gourmand   G. ROSSINI   Dolce con fuoco !

Christian Altenburger | Hartmut Rohde | Jérôme Pernoo | Talich Quartet | Jurek Dybal
Félix Renggli | Jean-Louis Capezzali | Isaac Rodriguez | Carlo Colombo | Itamar Golan | Natsuko Inoue

A SAVOURER

Inclure dans un PASS