ACTUALITES

VAINQUEUR(S) DU CONCOURS DE L’ACADÉMIE

Ce Mardi 8 août au Lycée Charles Renouvier de Prades avait lieu le Concours Académie pour choisir le soliste du concert de clôture du 13 août. Ce sont finalement deux instrumentistes lauréats, Keisuke Morita (notre photo), violoncelle, et Nicolaï Song, flûte, qui interpréteront respectivement, aux côtés de l’Orchestre Baroque de Barcelone, le Concerto pour violoncelle et orchestre n° 2 en ré majeur Hob.VIIb.2 de Joseph Haydn et le Concerto pour flûte et orchestre en la majeur Wq 168 H. 438 de C.P.E. Bach.

CONCERT EN L’EGLISE ANGLICANE DE VERNET

Chers Festivaliers, suite à de nombreuses demandes, nous vous précisons l’adresse de l’Eglise Anglicane de Vernet les Bains qui accueillera les solistes du Festival Pablo Casals et le compositeur Daniel Tosi ce vendredi 11 août : Eglise Anglicane : Route du Temple, 66820 Vernet les Bains.

HOMMAGE A CASALS AUX CINE RENCONTRES

Pour les besoins du tournage du film biopic, « Casals, la força d’un silenci », l’acteur Joan Pera campait le personnage affublé d’un costume des années 30 et de son célèbre couvre-chef. La ville de Prades s’était paré alors des décors et des affres de la seconde guerre mondiale dans les premiers frimas de l’hiver 2016. Puis les caméras se sont éteintes… Casals retourna dans les esprits et les souvenirs de son Musée… Oh… Pas pour bien longtemps… Le Festival de Musique ravive cet été encore la musique qu’il célébrait en pareil endroit… Mais pas exclusivement… Puisque le Festival des Ciné-Rencontres lui consacre la projection de ce film, « Casals, la força d’un silenci », lors de la cérémonie de clôture, le dimanche 23 juillet.

Consultez la grille de programmation des Ciné-Rencontres en cliquant ici…

DEMANDEZ LE PROGRAMME 2017 !

Vous avez la possibilité de recevoir le programme 32 pages à votre domicile. Pour cela, rien de plus simple. Veuillez notifier en commentaires ci-dessous le mot « Programme » sans oublier de renseigner à l’intérieur de votre commentaire votre nom, prénom ainsi que votre adresse postale. Nous vous l’enverrons par courrier.

CLASSIC CLUB AVEC MICHEL LETHIEC

Michel Lethiec était l’invité de Lionel Esparza dans l’émission « Classic Club » de France Musique. Le Directeur Artistique du Festival évoque les coulisses de la soirée exceptionnelle du 11 mars où, accompagné d’une vingtaine de musiciens, il fêtera ses 70 ans sur la scène du Théâtre des Champs-Elysées. Entretien à retrouver en cliquant ici…

MICHEL LETHIEC, INVITÉ D’ÉDITH WALTER

Michel Lethiec, le Directeur Artistique du Festival Pablo Casals était invité au micro d’Edith Walter dans l’Agenda Musical en ce  vendredi 17 février à 16h00. Rediffusion, dimanche 19 février à 14h30 sur les ondes de Radio Notre Dame et sur leur site radionotredame.net

NOUVELLE DIFFUSION DU CONCERT « GRANDS QUATUORS »

Si vous aviez manqué, vendredi 16 septembre, la diffusion du concert « Grands Quatuors » – enregistré en l’Abbaye Saint Michel de Cuxa dans le cadre de la 64ème édition du Festival Pablo Casals, Désaccords Parfaits – Catalunya Musica vous propose une séance de rattrapage, lundi 31 octobre à 16h, sur leurs ondes radiophoniques et sur leur site internet.

Vous aurez plaisir à écouter ou à réécouter les pages de Mozart, Kreisler et Brahms intérprétées par l’Artis Quartet

W. A. MOZART   Quatuor à cordes en ut majeur K. 465
F. KREISLER   Quatuor à cordes en la mineur
J. BRAHMS   Quatuor n° 2 en la mineur op. 51

Artis Quartet : Peter Schuhmayer, Johannes Meissl, violons | Herbert Kefer, alto | Othmar Müller, violoncelle

ARTO NORAS | SÉRÉNADE FINALE – 13 AOÛT 2016 – 21H

Concert : « Sérénade Finale », le 13 août 2016 – 21h

Le 13 août, jour de clôture, se doit d’être un jour de fête, enthousiaste, enjoué, voire romantique, grand public… telle une sérénade…
la pièce Znelka est une œuvre de jeunesse de Leos Janacek. nous avons eu un mal fou à nous procurer cette partition pour quatre violons d’une durée très courte…
le quintette pour piano et cordes op. 44 fut écrit par un Robert Schumann enthousiaste de retour à Leipzig après quelques vacances en bohême en 1842. nous connaissons le mot célèbre de Wagner à propos de ces pages : « Votre quintette, très cher Schumann m’a beaucoup plu, j’ai demandé à votre chère épouse de le jouer deux fois… »
la sérénade finale sera celle de Dvorak pour cordes et vents op. 44. douce et mélodieuse…
Le chant des oiseaux, indispensable hommage au maître violoncelliste, viendra clôturer la soixante quatrième édition du Festival Pablo Casals et son lot de désaccords parfaits.

ARTO NORAS, VIOLONCELLE

Arto Noras, l’un des plus éminents violoncellistes d’aujourd’hui, commence l’apprentissage de son instrument à l’âge de cinq ans. A huit ans, il est élève du professeur Yrjö Selin à l’Académie Sibelius. De 1962 à 1964, il poursuit ses études dans la classe magistrale de Paul Tortelier au Conservatoire de Paris et les termine par un Premier Prix. Deux ans plus tard, il acquiert une notoriété internationale en remportant le Second Prix au Concours Tchaïkovsky. Arto Noras se produit régulièrement avec les plus grands orchestres et chefs du monde et son répertoire englobe pratiquement toute la littérature pour violoncelle. Il est également célèbre pour ses prestations de musicien de chambre et joue avec les instrumentalistes les plus renommés du monde. L’importante liste de ses CDs, comprend également des œuvres écrites tout spécialement pour lui. Récemment, il a enregistré une pièce de Krzystof Penderecki. Sa longue carrière de professeur à l’Académie Sibelius, ses nombreuses master-classes dans le monde entier et son rôle de membre du jury de concours internationaux ont largement contribué au développement de la musique pour violoncelle, aussi bien en Finlande qu’aux quatre coins du globe. Arto Noras est fondateur du Naantali Music Festival, dont il est également Directeur Artistique, et du Concours International Paulo Cello.

SAMEDI 13 AOÛT

21 H | EGLISE SAINT PIERRE DE PRADES

« SÉRÉNADE FINALE »

L. JANACEK   Znelka
R. SCHUMANN   Quintette pour piano et cordes en mi bémol majeur op. 44
A. DVORAK   Sérénade n° 2 pour cordes et vents en ré mineur op. 44
P. CASALS  « Le Chant des Oiseaux » Chant populaire catalan en hommage à Pablo Casals

Christian Altenburger | Elina Vähälä | Ulf Wallin | Hartmut Rohde | Arto Noras | Talich Quartet
Jurek Dybal | Felix Renggli | Jean-Louis Capezzali | Michel Lethiec | Carlo Colombo | André Cazalet
Oliver Triendl

SERENADE FINALE

BRUNO PASQUIER | « MUSIQUE ET POUVOIR » – VENDREDI 12 AOÛT – 21H

Concert : « Musique et pouvoir », le 12 août 2016

Leopold Mozart calma à plusieurs reprises les velleités d’insubordination d’Amadeus envers l’Archevèque Collorédo. Le père de Mozart ne fit que retarder ce qui devait arriver à savoir une rupture brutale entre les deux hommes par l’intermédiaire du Comte d’Arco qui le mit à la porte, au sens littéral du terme. Mozart écrira cette sonate K. 379 juste après…
Cette symphonie de Haydn est à la fois une des plus célèbres et une des plus grandes. Sa célébrité vient de sa structure en cinq mouvements. Avec son Adagio terminal au cours duquel les instrumentistes, sauf deux violons, s’en vont les uns après les autres, Haydn aurait voulu tirer l’attention du Prince Esterhazy sur les mécontentements des musiciens de la cour. Hautbois et cors s’en vont les premiers, bientôt suivis par le basson, puis par le reste des vents. Les cordes restent seules un temps. Les contrebasses se retirent, puis les violoncelles, puis les violons (sauf deux solistes) puis c’est au tour des altos. A la fin ne restent plus que les deux violons solistes et l’œuvre s’éteint dans la nuance pianissimo…
Chostakovitch était en désaccord total avec le régime stalinien. Enclavé par le stalinisme, le compositeur apparaît comme l’incarnation d’un musicien de génie officiel, faisant allégeance au pouvoir et, bien qu’il ait toujours mis son talent au service de la Révolution, sa carrière alterne honneurs et disgrâces. Réservons-lui le final de ce concert « Musique et pouvoir » avec le somptueux Quintette pour piano et cordes op. 57.

BRUNO PASQUIER, ALTO

Fervent interprète, réussissant un parfait équilibre entre la nature majestueuse de l’instrument et les exigences du virtuose » (La Suisse). Cette critique, à la suite d’une interprétation par Bruno Pasquier du concerto pour alto de Bartók traduit bien la synthèse que l’artiste a su opérer entre sa sensibilité musicale, son impressionnante technique, et le respect d’un instrument dont il tire une large et puissante sonorité qui l’a imposé comme l’un des meilleurs altistes au monde. Après le parcours classique des premiers prix obtenus tout d’abord au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis au Concours International de Munich, Bruno Pasquier aura de grandes responsabilités comme premier soliste au Théâtre de l’Opéra de Paris puis à l’Orchestre National de France. Il aura la confiance de chefs prestigieux tels que Karl Böhm, Georg Solti, Seiji Ozawa, Lorin Maazel, etc. Ce dernier le choisit pour une tournée au Japon comme soliste invité. L’activité de concertiste l’amène à quitter ses fonctions orchestrales. Il se produit alors dans le monde entier. Membre du Trio Pasquier, formation très recherchée, Bruno Pasquier participe à de nombreux festivals internationaux avec les plus grandes personnalités de la Musique. Il participe également à de nombreuses créations, dont un concerto d’alto de Ton That Tiet à Radio France (2008). Professeur honoraire au Conservatoire National Supérieur de Paris, il donne très souvent des Masters classes. Sa discographie est très dense: plusieurs fois primé par les Académies de disque, il a aussi reçu une victoire de la musique pour un enregistrement de la Symphonie Concertante de Mozart en compagnie de son frère Régis Pasquier.
Bruno Pasquier joue un magnifique alto de Paolo Maggini (début XVIIe) qu’il a pu obtenir grâce au grand luthier Etienne Vatelot et avec la complicité de Yehudi Menuhin. Il est chevalier de la légion d’honneur.

 21 H | ABBAYE SAINT MICHEL DE CUXA

« MUSIQUE ET POUVOIR… »

W. A. MOZART   Sonate pour violon et piano en sol majeur K. 379
(Comme un écho de la rupture brutale de Mozart avec l’Archevêque Colloredo, qui le fit mettre à la porte par le Comte d’Arco…)
J. HAYDN   Symphonie « Les adieux » en fa dièse mineur n° 45
(première manifestation d’humeur de musiciens , en désaccord avec le Prince Esterhazy…)
D. CHOSTAKOVITCH  Quintette pour piano et cordes en sol mineur op. 57

Christian Altenburger | Ulf Wallin | Bruno Pasquier | Niklas Schmidt | Talich Quartet
Jean-Louis Capezzali | Carlo Colombo | André Cazalet | Olivier Gardon

MUSIQUE ET POUVOIR

LE FESTIVAL PABLO CASALS DANS L’AGENDA DE L’ÉTÉ

L’Agenda de l’été de France Musique, émission de programmation musicale thématisée autour des festivals de l’été et présentée par Saskia De Ville, présente les derniers temps forts de la 64ème édition du Festival Pablo Casals.

Réécoutez l’émission en cliquant ici